16 députés et sénateurs de l’opposition exhortent le président Jovenel Moïse à rendre son tablier

0 19

Dans une note de presse, des sénateurs expriment leur position par rapport à la conjoncture que prenne le pays marqué par une opération dénommée ville lock. Ils sont au total 16 parlementaires: 7 sénateurs et 9 députés de l’opposition ont signés cette position.

Ces sénateurs et députés se montrent très acide vis à vis du président de la république qui disent-ils n’a ni la capacité ni la volonté de résoudre la crise à laquelle fait face le pays.

« Aucune solution n’est possible avec le président Jovenel au pouvoir, il est le principal irritant à la crise », selon la note lue par le sénateur du Sud, Jean Marie Junior Salomon.

Par conséquent, ces parlementaires de l’opposition disent appuyer les mouvements revendicatifs de la population qui réclament le renvoi du chef de l’État.

Dans cette note, ils prônent la mise en place d’un gouvernement de salut public issu de large consensus entre tous les acteurs de la vie nationale. Un gouvernement qui aura pour mission d’améliorer les conditions de vie de la population, et la tenue d’une conférence nationale souveraine, la réalisation du procès Petrocaribe entre autres.

Cette note suivent les signatures des sénateurs Evaliere Beauplan, Ricard Pierre, Youri Latortue ,Jean Marie Junior Salomon, Nenel Cassy, Antonio Cheramy, Jacques Sauveur Jean, les députés Joseph Manès Louis, Roger Milien, Bertrand Sinal, Printemps Belizaire , Kettel Jean Philippe, Deus Deronette, Pierre Fequiere Julien, Veckerson Garnier et Jean Marcel Lumerant.

Banacheca Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More