18 novembre/ Major Paul Eddy Marcelin: Si les groupes armés n’ont pas encore effectué un génocide, c’est parce qu’ils sont encore humains

18 novembre/ Major Paul Eddy Marcelin: Si les groupes armés n’ont pas encore effectué un génocide, c’est parce qu’ils sont encore humains

Le Major Paul Eddy Marcelin, maitre de cérémonie lors de cette activité commémorative du 218ème anniversaire de la Bataille de Vertières a marqué les esprits. Non pas par son éloquence mais par sa volonté de voir finir les exactions des criminels dans le pays.

En effet, après le long discours du premier ministre Ariel Henry, le major revient au micro pour cracher son indignation et s’est fondu en larmes avant d’être secouru par un autre soldat qui était non loin de lui.

« Nous avons entendu le discours de son excellence le premier ministre, malheureusement, après la bravoure de nos devanciers, nous ne pouvons plus crier « genadye alaso sa ki mouri zafè a yo », pour témoigner son amour envers ce qui ont lutté pour laisser cette nation.

Il s’indigne du fait que le pays est entouré de groupes armés. Les haïtiens deviennent tous, des prisonniers. « Monsieur le premier ministre, tout le monde souffre. Et si les groupes armés n’ont pas encore effectué un génocide, c’est parce qu’ils sont encore humains. La menace plane sur nous tous », a t-il laissé entendre avec de larmes aux yeux.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay