2023 : Une année dans la tourmente pour la population haïtienne

Presslakay

L’année 2023 s’achève et nous entamons une nouvelle. Si dans la coutume, on est bien appelés à souhaiter BONNE ANNÉE à tous nos amis, nos proches, nos collègues et autres, en réalité nous savons tous que les mêmes défis nous attendent et que nous nous dirigeons “peut-être” tout droit vers une aggravation des diverses crises à laquelle fait face le pays, notre chère Haïti.

Parlant de crises, nous avons bien eu notre compte en 2023. L’insécurité grandissante, l’inflation, l’instabilité politique sont autant de problèmes auxquels nous avons fait face tout au long de l’année et que pour lesquels nous n’avons toujours pas trouvé de solutions. En effet, malgré le fait que les violences perpétrées par les gangs armés ont considérablement accrues dans le pays, les autorités concernées n’ont jamais su trouver la bonne formule pour rétablir l’ordre et la sécurité sur le territoire national.

Chacun de nous a au moins perdu un proche à cause de la dégradation de la situation sécuritaire du pays. Victimes quotidiennement, nous nous sommes résignés. Nous nous sommes adaptés à vivre en frôlant la mort à chaque seconde qui passe. Nous acceptons d’exister même si nous ne vivons pas et durant l’année 2023, il demeurait un luxe de survivre dans ce pays où la loi de la jungle y est appliquée

Dans cette situation où à n’importe quel moment on pourrait être victime d’une balle perdue, dans un territoire perdu, certains de nous ont donc choisi d’abandonner : biens, foyer, emplois, etc. D’autres ont tout bonnement décidés de quitter le pays pour ne jamais revenir car ON NE PEUT ÊTRE MIEUX QU’AILLEURS.

Loué soit Joe Biden ! qui a lancé le Humanitarian Parole Application qui permet à n’importe qui de fouler AMERICA, le rêve de la grande majorité de jeunes haïtiens, l’avenir du pays. Ce qui n’ont pas l’opportunité avaient vu la voie du Nicaragua s’ouvrir devant eux pour se rendre sur la frontière americano-mexicaine afin de faire la GRANDE TRAVERSÉE. Une manière de dire que les risques de perdre la vie sont nombreuses dans cette initiative qui n’est pourtant pas étrangère pour le citoyen haïtien.

Si nous n’avons pas péri dans les vagues de violences perpétrées par les individus lourdement armés dans divers endroits de la région métropolitaine ainsi que dans d’autres villes de province, nous sommes quand-même victimes de l’inflation : la hausse des prix des produits à la consommation. Pour beaucoup d’entre nous, qui ont tenu bon, nous pouvons bien s’avouer CHANCEUX car d’autres avaient durant l’année perdu leurs emplois, des proches qui les soutenaient économiquement. La plupart se retrouvent dans la rue.

L’année 2023 a été aussi l’occasion de voir la bêtise de nos acteurs politiques haïtiens qui continuent malgré tout à jouer avec le destin de ce pays. Les rencontres se sont enchaînées, des discussions ont été entamées sans jamais se terminer sans rien apporter non plus. Alors que l’anarchie règne, la passivité et la complicité de ceux qui se disent des autorités va nous permettre de vivre une année 2024 similaire à la précédente. C’est bien ce qui nous attend car on peut le voir qui pointe dans l’horizon.

Cette nouvelle année coïncide avec le 220e anniversaire de l’indépendance d’Haïti. C’est symbolique ! Pourtant. Pour cette année que nous entamons que pouvons-nous souhaiter l’un l’autre que BON COMBAT. Effectivement car le pays est devenu un ring et si vous ne vous battez pas, vous serez battu.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay