900 groupes racistes gangrènent les États-Unis

0 69

Le suspect de la tuerie au lycée de Parkland, mercredi en Floride, fréquentait Republic of Florida, une des milices racistes qui prospèrent depuis l’élection d’Obama, en 2008.

 

Existe-t-il une recrudescence des groupes racistes aux États-Unis ?

 Absolument. Leur nombre avait baissé à la fin des années 1990 mais avec l’élection de Barack Obama (un noir à la Maison-Blanche), il y a eu une nouvelle augmentation. Depuis, les incidents racistes, du vandalisme au meurtre, progressent. L’extrême droite est la principale menace terroriste aux États-Unis. On compte 900 groupuscules racistes. Le nombre de membres, souvent discrets sur leur adhésion à ce type d’organisation, est dur à estimer…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :