À Delmas, la tension monte entre les policiers et manifestants

0 2

 

13h20: Situation de tension au niveau de l’autoroute de Delmas ce vendredi où plusieurs centaines de manifestants ont investi les rues de la capitale haïtienne pour exiger le depart forcé du président Jovenel Moïse.

Selon plusieurs reporters de la Radio Méga, les agents de police ont fait usage de gaz lacrymogène pour empêcher aux manifestants de prendre la direction de la commune de Pétion-Ville.

Au niveau du Delmas 95, des rafales de cartouches ont été entendus par les reporters qui suivent la situation sur place.

Présent aux côtés des protestaires, le sénateur de l’Artibonite, Youri Lartortue du doigt le Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti, Normil Rameau qui aurait dit-il, instruit les policiers d’affronter les manifestants.

Selon lui qui s’est montré remonter une nouvelle fois contre la présence de Jovenel Moïse au pouvoir, ils sont dans les rues pour donner une leçon politique et surtout un carnet à l’équipe présidentielle qui n’est pas en mesure de diriger le pays, déclare le représentant du département de l’Artibonite .

Au moment de la rédaction de l’article, les manifestants ont cassé au niveau de Delmas 32 et 33, un cordon de sécurité mis par les policiers.

RICHEMOND Johnson

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More