« Adopter la nationalité du pays d’accréditation », une pratique courante dans la diplomatie haïtienne

Ministère des affaires Étrangères et des Cultes

« Adopter la nationalité du pays d’accréditation », une pratique courante dans la diplomatie haïtienne

Selon plusieurs sources dont la Radio Métronome, des diplomates haïtiens en poste à l’étranger ont pris la nationalité du pays dans lequel ils sont accrédités. Malgré leur attachement aux affaires du pays, ils n’ont jamais mis les pieds en Haïti et ce, depuis plusieurs années. Par contre, ils reçoivent toujours leurs lettres d’accréditation.

Ministère des affaires Étrangères et des Cultes
Ministère des affaires Étrangères et des Cultes

Les scandales au sein de la diplomatie haïtienne sont nombreuses et elles ne comptent pas seulement des cas de corruption avérés ou encore de viol. Si tout le monde reste focaliser sur le cas de l’ambassadeur d’Haïti à Washington, Edmond Bocchit, qui a été rappelé et remplacé pour cause de corruption au sein de l’Ambassade, plusieurs autres diplomates haïtiens sont aussi épinglés dans des cas de corruption et ont été également rappelés par la Chancellerie haïtienne. Cependant, ils ont décidé de rester dans le pays d’accréditation.

Selon la Radio Métronome, indiquant des documents qu’il a en sa possession, plusieurs des diplomates haïtiens en poste à l’étranger, qui ont décidé de rester malgré le fait qu’ils ont été rappelés, ont déjà pris la nationalité du pays dans lequel ils sont accrédités. Harold Doliska, Mika Augustin, Sylvie Merizier Descolines, ce sont les noms de certains d’entre eux.

 » Ce scénario risque de se répéter pour des diplomates qui étaient en poste aux USA. Par exemple, le chef de services de la section de production de passeports à l’ambassade d’Haïti à Washington ainsi que son assistant ont tous deux la nationalité américaine », a indiqué Corvington Jean, l’animateur vedette de l’émission « Corvington en direct ».

Alors que le dossier de la « vente des passeports », pour lequel le diplomate Edmond Bocchit a été récemment destitué de son poste d’ambassadeur d’Haïti à Washington, continue à faire couler beaucoup d’encres dans la presse locale, d’autres dossiers de grande envergure, jugés « scandaleux », restent en catimini dont l’affaire des diplomates haïtiens qui adoptent la nationalité de leur pays d’accréditation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :