Affaire des colis : Jimmy Citerne, ancien contractuel de l’ambassade d’Haïti à Washington se défend

Corruption MAE: Jimmy Citerne et Gelorme Juste

Le dossier de corruption au sein de la diplomatie haïtienne continue à faire couler beaucoup d’encres. À mesure que les jours passent, de nouvelles personnalités y sont indexées. Puisque le dossier des paquets en provenance du Chili, saisis par les douanes américaines en juin 2021, contenant 50.000 dollars est à l’origine de toute cette affaire, des individus impliqués et dont leurs noms sont cités dans le rapport du MAE commencent à avouer leur innocence. C’est le cas d’un employé contractuel de l’ambassade d’Haïti à Washington, Jimmy Citerne.

Affaire des colis : Jimmy Citerne, ancien contractuel de l'ambassade d'Haïti à Washington se défend

En effet, intervenant au journal “Premye Okazyon”, mercredi 10 mai 2023, M. Citerne a fait savoir qu’il n’a rien à voir dans cette affaire. Il a indiqué que le responsable de la section consulaire de l’ambassade à l’époque, Gélorme JUSTE, qui lui avait employé dans la boîte, utilisait son nom, à son insu, pour transférer des colis.

“Je suis une victime parce que je n’ai rien à voir à ce qui sont dits dans le rapport (…) C’est Gelorme Juste, celui qui m’a mis sous contrat à l’ambassade, qui avait utilisé mon nom, sans que je ne sois au courant, pour transférer des colis “, a indiqué M. Citerne qui a affirmé, parallèlement, qu’il avait pour mission de produire des Cartes d’Identification Nationale à l’ambassade et qu’il était chargé aussi de remplir les formulaires pour les demandes de passeports dans la section consulaire.

“Des agents du FBI avaient perquisitionné mon domicile en mon absence. Après que ma femme m’a appelé pour me mettre au courant, j’ai fait part de la nouvelle a M. Juste qui s’était excusé et qui m’avait donné son numéro au cas où les forces de l’ordre américaines décideraient d’agir”, a-t-il révélé.

L’ex-employé de la section consulaire à l’ambassade a donc indiqué que Gelorme Juste avait reconnu sa responsabilité dans le dossier et était prêt à l’assumer. Il a fait savoir que le responsable de la section consulaire avait été rappelé depuis, et que lui, étant reconnu non coupable, avait gardé son poste jusqu’à l’expiration du contrat qui n’avait pas été renouvelé.

L’affaire des colis est un cas de corruption qui implique plusieurs employés de l’ambassade d’Haïti aux États-Unis. C’est ce qu’a révélé le rapport d’enquête du ministère des Affaires Étrangères et des Cultes qui remonte à août 2021. En lien avec le dossier de la fabrication irrégulière de passeports à l’Unité de production de passeports à l’Ambassade, ils ont fait scandale dans les médias et suscitent maintes débats depuis la révocation de Bocchit Edmond, ex-Ambassadeur d’Haïti à Washington.

LIRE AUSSI

PressLakay