Appel à un audit général de l’administration publique par Nou Pap Konplis

Appel à un audit général de l’administration publique par Nou Pap Konplis

Alors que le Premier Ministre, Dr Garry Conille finalise le processus de la mise sur pied de son cabinet ministériel, nombreuses sont les organisations de la société civile et les personnalités qui saluent les dernières déclarations du titulaire de la Primature qui entend faire bouger rapidement les choses. En même temps, elles invitent le chef du gouvernement à passer de la parole aux actes.

Dans un contexte où le pays et la population haïtienne ne peut plus attendre une minute de plus, le nouveau locataire de la Primature est appelée à relever plusieurs défis majeurs parmi eux la crise sécuritaire qui plonge davantage le pays dans ce qui s’apparente au chaos et la corruption qui gangrène l’administration publique. L’ancien fonctionnaire des Nations Unies le sait bien, d’ailleurs c’est la raison pour laquelle, lors de son installation, il avait promis d’y apporter des réponses concrètes sous les applaudissements de ceux qui pensent que l’heure est à l’action. Parmi eux, la structure dénommée « Nou Pap Konplis ».

“C’est une bonne chose de voir que le Premier Ministre entend résoudre les problèmes majeurs auxquels fait face actuellement le pays comme l’insécurité et la corruption. En ce sens, il a l’obligation de passer de la parole aux actes” a déclaré un responsable de la structure.

Parallèlement, la structure de vigie citoyenne propose au chef de la Primature quelques pistes pour remédier aux problèmes de l’heure. Pendant qu’un nouveau Directeur général est nommé à la tête de la Police Nationale d’Haïti, Ricardo Fleuridor appelle le chef du gouvernement à dépolitiser l’institution policière pour que celle-ci puisse être efficace dans sa mission de protéger et servir la population. En même temps, la structure recommande à Garry Conille d’impliquer d’autres espaces comme les collectivités dans la chaîne de commandement de l’institution policière.

“C’est la raison pour laquelle il doit y avoir une réforme dans l’administration publique, des changements radicaux au sein des mairies, des délégations, le Ministère de l’intérieur et autre” a souligné le responsable de la structure.

Pendant que les agents de la Police Nationale d’Haïti sont mobilisés pour stopper les bandits criminels qui sèment la terreur dans la région métropolitaine, ceux-ci ont tendance à être victimes dans l’exercice de leur fonction. Dans la plupart des cas, ceux qui sont blessés ne reçoivent aucun accompagnement médical ; ceux qui sont tués, leur famille ne reçoit aucun support. Face à cette situation, Nou Pap Konplis fait d’autres propositions au Dr Garry Conille.

“L’une des premières décisions que doivent prendre le chef du gouvernement est de déclarer d’utilité publique tous les centres hospitaliers du pays pour que les policiers puissent recevoir des soins médicaux que leur cas nécessite quand ils sont victimes dans l’exercice de leur fonction” a-t-il soutenu.

En ce qui concerne la corruption qui gangrène l’administration publique, Nou Pap Konplis pense que le Premier Ministre doit prendre des mesures rapides pour faciliter un audit général.

“Il [Dr Garry Conille] doit appeler au plus vite les membres de la Cour des Comptes pour savoir quelle raison les tribunaux administratifs ne sont pas encore opérationnels car nous savons que ces derniers ont les prérogatives d’écouter les Directeurs généraux dans des dossiers de corruption. Il doit aussi initié un audit général dans l’administration publique.” a déclaré le responsable de Nou Pap Konplis appelant le PM à assainir l’administration publique.

Moins d’un mois après l’installation du Dr Garry Conille comme chef du gouvernement, celui-ci est toujours engagé à mettre sur pied son cabinet ministériel. Alors qu’il avait promis de combattre l’insécurité qui sévit un peu partout à travers le pays ainsi que la corruption qui gangrène l’administration publique, nombreux sont ceux qui attendent des résultats. Est-ce que l’ancien fonctionnaire des Nations Unies arrivera-t-il à passer de la parole aux actes ? Avec le temps nous aurons la réponse.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay