Artibonite : Des citoyens dénoncent l’insécurité qui grandit à l’Estère

Artibonite : Des citoyens dénoncent l’insécurité qui grandit à l’Estère

Plusieurs dizaines de personnes ont organisé un sit-in, ce vendredi 10 novembre 2023, à l’Estère pour dénoncer les actes de violences qui multiplient dans la commune. Menacés par le gang armé criminel Kokorat San Ras, les résidents demandent aux autorités de mener des interventions policières dans les localités.

C’est devant le commissariat de la ville que quelques dizaines de résidents de la commune de l’Estère, dans le département de l’Artibonite, ont organisé un mouvement de protestation, dans la matinée du vendredi 10 novembre 2023. Les personnes qui ont pris part à cette activité ont dénoncé l’insouciance des autorités concernées face à la situation sécuritaire qui se dégrade davantage dans diverses localités de la commune.

« L’insécurité bat son plein dans la commune. Ce qui paralyse totalement les activités scolaires, commerciales et autres. » a fait savoir l’un des participants qui a aussi souligné que la situation sécuritaire concernant tout le département.

Comme recommandations, les résidents ont demandé au nouveau directeur départemental de la PNH, Paul Ménard de multiplier les interventions de l’institution policière dans la commune afin de stopper les violences perpétrées par les gangs armés qui terrorisent la population.

Après les menaces proférées par le gang armé criminel dénommé “Kokorat San Ras” contre les résidents de cette commune du département de l’Artibonite, c’est en grand nombre que ces derniers abandonnent déjà leurs domiciles pour ne pas être victimes aux mains des individus lourdement armés.

En début de semaine, le groupe armé criminel avait mené une attaque dans la commune, un citoyen avait été abattu. Il s’agit d’un enseignant et inspecteur de l’éducation nommé Matilus Ficksol.

LIRE AUSSI

PressLakay