Assassinat de Jovenel Moïse: de la nécessité d’un tribunal spécial international, selon le CARDH

0 145

Le juge Merlan Belabre qui était en charge du dossier de l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse a vu son mandat prend fin. Ce dernier ne pourra pas continuer à mener l’enquête. Il est le quatrième juge désigné pour enquêter sur l’assassinat du président Jovenel Moïse.

Jovenel Moïse

 Le doyen du tribunal devra difficilement en désigner un cinquième pour poursuivre la rhétorique : manque de moyens et de sécurité ; dénonciation ; politisation ; manifestation en cascade des juges, des greffiers et des huissiers ; dessaisissement, croit comprendre le Centre d’Analsye en Droits de l’Homme.

En en effet, dans un document publié le mardi 26 avril 2022, il souligne que ce dossier emblématique et historique réaffirme à quel point il n’y a pas une justice haïtienne fonctionnelle et quasiment inexistante, malgré des centaines de millions de dollars dépensés pendant plus de deux décennies.

Malgré que la justice americaine s’est saisie du dossier, aucune avancée considérable n’est donc constatée dans l’avancement du traitement dudit dossier.

Le Centre d’analyse et de recherche en droits de l’homme (CARDH) dit réaffirmer sa thèse que seul un tribunal spécial international et une réforme du droit haïtien peuvent aider à la réalisation du procès du massacre du 58ème président haïtien.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :