Assassinat de Jovenel Moïse : Des agents de l’USGPN ont quitté le pays, révèle Pierre Espérance

Assassinat de Jovenel Moïse : Des agents de l'USGPN ont quitté le pays, révèle Pierre Espérance

Plus de 3 semaines après l’assassinat de l’ancien président, Jovenel Moïse, les autorités judiciaires peinent encore à fournir des informations pertinentes sur les vrais auteurs de l’acte. Des témoins qui pourraient aider au bon déroulement de l’enquête, tels, des agents de l’Unité de Sécurité du Palais National(USGPN), prennent la poudre d’escampette.

Ils sont environ une quarantaine de policiers de l’USGPN qui ont pris la fuite selon les révélations du directeur exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains, Pierre Espérance. Selon le défenseur des droits humains, le chef de la police, Léon Charles doit fournir à la population des explications concernant la fuite de ces agents.

« Le départ des ces agents peut constituer un obstacle au bon déroulement et à l’aboutissement de l’ enquête », déclare Pierre Espérance qui dénonce l’inaction du haut commandement de la PNH face à ces agents.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay