Assassinat de Jovenel Moïse: Moïse Jean Charles enjoint les différentes couches de la nation à s’unir pour trouver une solution à la crise

Assassinat de Jovenel Moïse: Moïse Jean Charles enjoint les différentes couches de la nation à s’unir pour trouver une solution à la crise

Suite à l’assassinat du président de la république, Jovenel Moïse, la crise haïtienne s’aggrave. Les institutions étatiques ne sont pas opérationnelles. L’ancien sénateur Moïse Jean Charles invite les différents secteurs vitaux de la nation à se regrouper en un seul homme pour trouver une solution à cette crise qui gangrène le pays depuis des décennies.

Constatant le déroulement de la situation, l’opposant farouche au pouvoir PHTK qualifie de « coup d’état » l’assassinat du président Jovenel Moïse, le 7 juillet dernier à son domicile.

Moïse Jean Charles désapprouve la présence de Claude Joseph à la tête de la primature. « L’arrêté présidentiel nommant le citoyen Ariel Henry comme premier ministre a clairement révoqué Claude Joseph comme premier ministre a.i », a t-il souligné.

« Aucune institution étatique n’est fonctionnelle dans le pays » a avancé le leader du parti Pitit Dessalines.

Pour trouver une solution à la crise, Moïse Jean Charles fait appel aux différentes couches de la vie nationale. L’ancien candidat à la présidence invite la population à faire preuve d’intelligence sur ce dossier.

D’un autre côté, Joseph Lambert président du tiers du sénat a été choisi comme président pour assurer la transition par plusieurs partis politiques de l’opposition. Tandis que, Claude Joseph de son côté a trouvé le soutien de l’international pour assurer l’absence de Jovenel Moïse.

Entre temps, l’enquête sur l’assassinat du chef de l’état haïtien se poursuit, de nouveaux suspects ont été interpellés par la police nationale.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay