Assassinat de Thomas Sankara: le président Ivoirien n’est pas prêt à livrer Blaise Compaoré

Assassinat de Thomas Sankara: le président Ivoirien n’est pas prêt à livrer Blaise Compaoré

Lors d’une interview accordée à France 24 et RFI, le président ivoirien affirme qu’il n’est pas prêt à livrer Blaise Compaoré, ancien bras droit de l’ancien président et icône de la révolte burkinabé, Thomas Sankara assassiné en octobre 1987. Ouattara Alassane a fait savoir que Compaoré accusé dans l’assassinat de son prédécesseur se sent à l’aise à Abidjan.

Assassinat de Thomas Sankara: le président Ivoirien n’est pas prêt à livrer Blaise Compaoré
Blaise Compaoré et Thomas Sankara

Très sollicité à faire sa comparution dans le procès de l’assassinat de Thomas Sankara, l’ancien président Blaise Compaoré réfugié en terre ivoirienne depuis 2017, est sous protection du gouvernement ivoirien qui jusqu’ici refuse de procéder à la déportation de l’accusé sur sa terre natale pour répondre aux questions de la justice.

«La Côte d’Ivoire est un pays d’hospitalité. Nous considérons qu’ils sont chez eux en Côte d’Ivoire» a introduit Ouattara Alassane lors d’un entretient avec les médias précités. Il ajoute «par conséquent, il n’y a pas de difficultés. Il leur appartient et avec les autorités. J’avais entrepris des démarches pour le président Kaboré. Je pense que tout cela se fera en temps opportun».

Après avoir retracé l’opération menant à l’assassinat de Sankara, le tribunal militaire du pays a fait savoir que Compaoré était grand bénéficiaire du crime. Pour ce faire, une réquisition de trente ans de prison a été faite auprès de la justice burkinabé pour le successeur de Sankara.

LIRE AUSSI

PressLakay