Assassinat des journalistes en Haïti : le RENAMEL appelle le PM Ariel Henry à garantir la protection des travailleurs de la presse

0 63

Préoccupé par les actes de barbarie et criminels dont sont victimes les journalistes en Haïti notamment au cours de l’année 2022, le Réseau National des Médias en Ligne (RENAMEL) a adressé, le 1er janvier 2023, une lettre ouverte au premier ministre Ariel Henry. À travers cette correspondance, le RENAMEL a appelé le chef du gouvernement à garantir la protection de la vie des journalistes et fait des propositions pour la structuration du secteur de la «presse en ligne».

Le RENAMEL juge irresponsables les déclarations de Jovenel Moïse ténues à l'encontre des journalistes devant l'ONU.
RENAMEL

Port-au-Prince, le 01 Janvier 2023

Lettre ouverte au Premier Ministre haïtien Dr. Ariel Henry

Monsieur le Premier Ministre,

Le Réseau National des Médias en Ligne (RENAMEL) profite de ce grand jour marquant le 219eme anniversaire de l’indépendance pour vous souhaiter une heureuse année 2023 et bonne gouvernance.

Monsieur, permettez-nous de vous rappeler que cette victoire était l’œuvre d’une parfaite harmonie des esclaves et des mulâtres, un symbole impeccable d’un vrai consensus et de l’inclusion totale de nos ancêtres.

Monsieur, l’année 2022 était la plus meurtrière pour les journalistes selon nos constats confirmés par notre partenaire UNESCO en Haïti, soit environ huit (8) journalistes ont été lâchement assassinés dans l’exercice de leurs fonctions, parmi eux, le journaliste de la Radio Génération 80 et également le collaborateur de Jim studio et Zenyèz TV, Romelson Vilsaint, qui a été exécuté dans l’enceinte du commissariat de Delmas 33 suite à l’arrestation arbitraire et abusive du journaliste Robest Dimanche de la radio Zenith FM alors qu’il couvrait un événement.

Monsieur, nous profitons pour vous rappeler que tous ces actes de barbarie et criminels, qui constituent une violation flagrante de droits humains notamment à la liberté de la presse, restent jusqu’à date impunis.

Que représente pour vous la vie des journalistes en Haïti et la presse dans une société démocratique ?

Toutefois, nous sommes très préoccupés par cette situation qui semblerait être le cadet de vos soucis.

Monsieur, permettez-nous encore une fois de vous rappeler qu’Haïti est parmi les pays signataires de différents traités, conventions et accords protégeant les droits humains, spécialement le pacte international relatif aux droits civils et politiques et la déclaration universelle des droits de l’homme, et en vertu du principe de la hiérarchie des normes, ces lois rentrent dans notre législation, c’est pourquoi nous faisons appel à votre responsabilité conformément à l’article 19 de la loi mère haïtienne en vue de protéger la vie de nos journalistes.

Monsieur, c’est aussi un moment pour nous de vous rappeler que le secteur de la presse en ligne haïtienne est jusqu’à présent sans aucune base légale, mais en tant qu’organe qui s’intéresse à la structuration dudit secteur, nous vous proposons :

1) De créer une équipe entre des cadres de votre gouvernement et du RENAMEL pour la préparation d’un éventuel Arrêté, en attendant l’arrivé du parlement

2) De définir une politique au profit des travailleurs de presse en ligne en Haïti

3) D’embrasser le projet de centre de contrôle visant à structurer le secteur et lutter contre les Fake News élaboré par le RENAMEL

Monsieur, donner suite à ces propositions, montre la bonne volonté de votre gouvernement pour répondre aux défis de chaque secteur dans la vie nationale.

Prière de recevoir, Monsieur le Premier Ministre, nos salutations patriotiques.

Bonne fête de l’indépendance !

Berrick ESTIDORE
Président
Email : direction.renamel@gmail.com
Tél :+509 40200758

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :