Australie : un juge annule la décision du gouvernement de révoquer le visa de Novak Djokovic

0 16

Novak Djokovic a obtenu ce lundi 10 janvier son droit de rester en Australie après qu’un juge a statué en sa faveur, jugeant la décision du gouvernement de révoquer son visa déraisonnable.

Le juge saisi de la contestation par Novak Djokovic d’une ordonnance du gouvernement australien révoquant son visa d’entrée a radicalement annulé la décision.

Cependant, il n’y a eu aucun signe du joueur serbe depuis le verdict. Et le ministre de l’Immigration Alex Hawke peut toujours annuler son visa pour de nouveaux motifs. Le joueur de 34 ans s’est envolé pour Melbourne la semaine dernière, dans l’espoir de défendre son titre à l’Open d’Australie.

Le gouvernement a reconnu devant le tribunal que Djokovic n’avait pas eu suffisamment de temps pour répondre à la suite de la notification d’annulation de son visa.

Le joueur a été informé qu’il aurait jusqu’à 08h30 heure locale jeudi dernier pour faire des commentaires sur l’annulation du visa en vertu de l’article 116 de la loi australienne sur les migrations, mais la Border Force a pris la décision finale peu après 07h40. Le juge a déclaré que Novak Djokovic aurait pu avoir plus de temps pour expliquer pourquoi son visa ne devrait pas être retiré si les autorités s’étaient tenues à l’heure d’origine.

Le procès a commencé lundi matin après des retards causés par des problèmes techniques avec la diffusion en direct des débats. Les avocats de Djokovic ont fait valoir que le vainqueur du Grand Chelem à 20 reprises était entré dans le pays étant entendu que son exemption des restrictions obligeant les voyageurs à être complètement vaccinés contre Covid-19 était valide.

Nick Wood a déclaré au tribunal que l’exemption avait été accordée au joueur par deux commissions médicales distinctes à la suite d’une récente infection au coronavirus et qu’il avait présenté toutes les preuves médicales nécessaires aux officiels.

Le juge Kelly a semblé être d’accord avec l’argument de Nick Wood et a déclaré aux avocats du gouvernement qu’il se sentait agité par ce qu’il avait entendu jusqu’à présent. Les avocats de Djokovic ont également fait valoir que son traitement par les agents des forces frontalières australiennes après son arrivée était manifestement injuste.

Après avoir été approché par des responsables à l’aéroport, il a demandé d’attendre le matin pour avoir des nouvelles de son équipe avant de décider s’il devait quitter le pays. Cela a été initialement accepté par les fonctionnaires.

À rappeler que l’Australie, et Melbourne en particulier, ont connu certains des verrouillages les plus stricts au cours des deux dernières années, afin de conjurer le virus. Plus de 90 % des 5 millions d’habitants de Melbourne sont entièrement vaccinés.

L’Australie a dépassé lundi le million de cas de COVID-19, dont plus de la moitié ont été enregistrés au cours de la semaine dernière, alors que la variante omicron s’est propagée dans la majeure partie du pays, entraînant une augmentation du nombre d’hospitalisations et mettant à rude épreuve les chaînes d’approvisionnement.

Robinson JEROME

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More