Aux Gonaïves, la population aura la journée de jeudi pour s’approvisionner, informe l’opposition politique

0 1

img 20191030 wa00171695706766 - PressLakay - Haïti

Cette dernière semaine paraît comme l’une des semaines cauchemardesque pour les citoyens de la ville des Gonaïves. Les bureaux de l’administration publique, les maisons de commerce et le secteur informel se trouvent dans l’obligation de fermer leurs portes face à l’annonce de la poursuite des mobilisation populaires pour réclamer la démission de Jovenel Moïse.

Selon une note de l’opposition politique aux Gonaïves portant les signatures de Fritz Désir porte-parole de Ayiti An Aksyon, Raphaël Clavanet Marado et Markendy Pierre Louis, les citoyens de la ville auront la journée de demain jeudi comme relâchement pour s’approvisionner en attendant la reprise des mobilisations le lendemain du vendredi 1er novembre prochain.

Les protestataires ont demandé aux banques de commerce, des bureaux transfert, des magasins et du secteur informel d’ouvrir leurs portes pour faciliter aux citoyens de s’approvisionner et d’acheter des services durant les prochaines vingt-quatre heures.

De la même veine, les responsables de l’opposition politique dans la cité de l’indépendance demandent à la population haïtienne de continuer la mobilisation pour réclamer la démission du président Jovenel Moïse, la réalisation du procès petrocaribe, la conférence nationale souveraine et la mise en place d’un gouvernement de transition.

RICHEMOND Johnson

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More