Bavure Policières : Journée de protestations, encore des victimes dans le rang de la presse .

0 57

Le photojournaliste, Dieu-Nalio Chéry, du média Associated Press (AP) est blessé au niveau de sa jambe, d’une bonbonne de gaz lacrymogène lancée par les agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH), lors d’un mouvement de protestation organisé dans les rues de la capitale Haïtienne ce mercredi 10 février 2021, pour dire non à la dictature .

Alors qu’une partie des Port-au-Princiens notamment des étudiants de l’UEH, ont pacifiquement gagné les rues pour protester contre des actions dictatoriales du régime en place, les agents du Corps d’Intervention de Maintien d’Ordre (CIMO) ont bombardé la foule à coup de gaz lacrymogènes.

Même la presse n’a pas été épargné des barvures policières, les agents de l’ordre ont lancé un tube de gaz lacrymogènes à l’intérieur d’un véhicule appartenant à la Radio Télé Pacifique à bord duquel il y avait plusieurs journalistes de différents médias.

Dieu-Nalio Chéry qui a été touché d’une bonbonne de lacrymogènes reçoit pour le moment des soins nécessaires à son cad.

Par ailleurs, ces agents de la PNH ont menacé de tirer à hauteur d’homme sur des journalistes pour les empêcher d’aller dénoncer plusieurs cas de brutalités dont sont victimes des confrères, particulièrement celui de Dieu-Nalio.

Les journalistes deviennent de plus en plus les cibles des policiers depuis quelques temps. Malgré les dénonciations, la PNH continue de progresser avec sa machine répressive sur les journalistes.

Vive une presse libre !!!

Maxime Louissaint.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More