Blocage du Terminal Varreux: le Corps diplomatique plaide en faveur d’une trêve humanitaire

0 106

Les conséquences du blocage du plus grand centre de stockage de produits pétroliers du pays préoccupent le Corps Diplomatique. En effet, plusieurs missions diplomatiques accréditées en ont appelé les autorités haïtiennes à trouver une entente avec le G9 pour sauver la situation.

Agence presslakay
Agence presslakay

Les Ambassades du Canada, du Brésil, des États-Unis, de l’Allemagne et de la France entre autres, se disent hautement préoccupées par le blocage du Terminal Varreux ainsi que son impact humanitaire, notamment la résurgence du choléra, et appellent à une trêve humanitaire immédiate pour permettre la sortie du carburant pour besoins urgents. C’est du moins ce qu’on peut lire dans un tweet de Sébastien Carrière, Ambassadeur du Canada en Haïti.

Ces missions diplomatiques affirment que des hôpitaux ferment leurs portes en raison de l’épuisement de leurs réserves de carburant alors que le Terminal Varreux dit disposer de produits pour alimenter le marché local. En ce sens, Sébastien Carrière qui est intervenu sur un média de la Capitale a appelé le gouvernement en urgence à trouver une entente avec les hommes armés.

Loin de trouver cette entente puisque ce mercredi les armes ont chanté à nouveau dans les parages du terminal entre la Police et le groupe G9 qui prend en otage ledit centre de stockage, le plus grand du pays. Pendant plusieurs heures, individus armés et forces de l’ordre se sont livrés bataille mais la situation demeure inchangée.

La position de l’International mal vue par des politiques

Déjà mal vue par certains acteurs politiques pour leur rapprochement avec Ariel Henry, cette sortie des diplomates sur la crise a donné lieu à de nouvelles critiques d’hommes politiques qui dénoncent ce comportement jugé partisan des ambassadeurs.

C’est le cas du dirigeant du Rassemblement des Démocrates Nationaux Progressistes, Eric Jean Baptiste qui souligne qu’en parlant de trêve, les ambassadeurs ne s’adressent pas aux hommes armés mais aux hommes à cravates qui se cachent derrière les groupes armés qui bloquent le terminal.

Ainsi, il appelle à ôter les pieds au cou et les mains dans la poche de la population haïtienne qui croupit déjà dans la misère la plus abjecte.

Il dénonce ses ambassadeurs qui prennent toujours position au profit du gouvernement au détriment de la population haïtienne. Il faut souligner qu’ils n’ont pas mentionné l’augmentation du prix du carburant pour laquelle la population est dans les rues.

Le gouvernement serait prêt à négocier avec le G9

Entre Infos ou intox, il est bruit que le gouvernement serait prêt a négocier avec le groupe G9 pour sortir le pays de la crise liée au blocage du terminal. Des émissions politiques très écoutées s’adonnent à cœur joie à évoquer la possibilité pour le gouvernement de payer le groupe G9 pour laisser passer le carburant.

Une information à prendre avec des pincettes puisque la situation était toujours tendue hier mercredi et le principal concerné souligne qu’il ne va pas négocier avec Ariel Henry qui, selon lui, doit partir. Mais comme l’iinternational se mêle de la partie, la possibilité de voir que les parties s’accordent à trouver une entente est plus que certaine.

Il faut signaler que la première fois que le groupe G9 avait bloqué le terminal, il y avait des rumeurs selon lesquelles le G9 avait été monnayé pour laisser passer le carburant.

Si de telles rumeurs seraient vérifiées, il ne fait guère de doute que le groupe de gang deviendra plus puissant et pourra bloquer le terminal à chaque fois qu’il décide de faire du chantage.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :