Boycottage de la proposition de loi portant sur le crédit des étudiants, Youri Lartortue accuse Gary Bodeau

0 4

FB IMG 15659557719288029 - PressLakay - Haïti

S’arrangé aux côtés de ceux qui défendent les actions du président Jovenel Moïse depuis son ascension aux timons des affaires au parlement haïtien, le député de Delmas, parti en vacances lundi dernier, a tapé malement dans l’œil du sénateur Youri Lartortue qui ne tardait pas à médiatiser un malaise qui se serait né entre eux.

En effet, après avoir vu les députés de la cinquantième législature partis en vacances sans se pencher sur la proposition de loi portant sur le crédit des étudiants, l’élu du département de l’Artibonite a fustigé le comportement du président du bureau de la chambre des députés Gary Bodeau qu’il dit avoir joué énormément pour empêcher à mettre à l’ordre du jour, cette proposition de loi votée au sénat de la république depuis l’année 2018.

Selon l’ancien président de l’Assemblée nationale qui s’est montré indigner, depuis sa présidence, il avait écrit le député Gary Bodeau pour lui demander de faire jouer sa partition dans le cadre des démarches visant à faire adopter cette proposition de loi à la chambre basse afin de permettre aux étudiants et professionnels et même les élèves ne dépassant la classe de neuvième année de bénéficier du crédit au près de la Banque Nationale d’Haïti pour poursuivre leurs études à condition de le rembourser dès qu’ils auront commencé à travailler.

« Le président Gary Bodeau a tout fait pour empêcher les députés de se pencher sur cette proposition votée au sénat de la république qui aura servi à nos jeunes qui n’ont pas accès à l’enseignement supérieur dans le pays », a lancé Youri Lartortue qui dit n’a pas su que le président Jovenel Moïse lors d’une convocation à l’extraordinaire va l’insérer dans son menu car dit-il, le locataire du palais n’a même pas cette idée dans son programme.

Cependant, il dit espérer qu’une prochaine législature aurait la chance de travailler sur cette proposition de loi votée au sénat de la république mais restée cloîtrée dans les tiroirs de la chambre des députés depuis plus d’un an sous l’instigation avoue-t-il, de Gary Bodeau.

RICHEMOND Johnson

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More