mercredi 21 février 2024
L'expérience d'un média en ligne de confiance

Brésil : Avec une sélection en crise, les têtes commencent à tomber

Brésil : Avec une sélection en crise, les têtes commencent à tomber

Le président de la Confédération brésilienne de football Ednaldo Rodrigues a été écarté de ses fonctions, jeudi 7 décembre 2023.

Le football brésilien vit depuis plusieurs semaines un cauchemar où l’équipe masculine senior, privée de quelques unes de ses stars, enchaîne les défaites lors des matchs de qualification pour la Coupe du Monde 2026, dont la plus humiliante, celle face au grand rival, l’Argentine.

Face à cette situation qui ne cesse de s’aggraver, le président de la Confédération brésilienne (CBF), Ednaldo Rodrigues a été écarté de ses fonctions. Une décision prise, jeudi, dont l’information a été confirmée par l’administration de la CBF.

« L’instance devra réaliser de nouvelles élections sous 30 jours, et, d’ici là, le président du Tribunal supérieur de justice [STJD] sera responsable de l’administration de la CBF », a expliqué la 21e chambre de droit privé du Tribunal de justice de Rio de Janeiro, dans un communiqué.

Selon les médias Brésiliens, la destitution par le tribunal d’Ednaldo Rodrigues conduirait à l’invalidation d’un accord entre la CBF et le parquet de Rio, datant de mars 2022, qui avait permis dans la foulée l’élection de celui-ci à la tête de la confédération jusqu’en 2026. En réaction, la CBF devait faire appel de cette décision.

Dans une lettre adressée à la confédération brésilienne, jeudi, la FIFA a prévenu que ses membres étaient « passibles de sanctions » si leurs affaires internes venaient à subir des interférences extérieures.

À noter que l’une des conséquences envisageables est l’exclusion du Brésil des compétitions internationales, comme le Mondial des clubs en Arabie saoudite (du 12 au 22 décembre), auquel doit participer Fluminense, lauréat de la Copa Libertadores, équivalent sud-américain de la Ligue des champions européenne.

LIRE AUSSI

PressLakay