Brian Nichols en pourparlers avec les autorités haïtiennes mais aucune action posée jusqu’à maintenant

Brian Nichols en pourparlers avec les autorités haïtiennes mais aucune action posée jusqu'à maintenant

Dans le cadre du soutien des États-Unis envers Haïti, le secrétaire d’État adjoint aux affaires de l’hémisphère occidental Brian Nichols a effectué deux visites dans le pays afin de rencontrer les autorités de diverses secteurs de la vie nationale. Les rencontres se multiplient alors qu’aucune action concrète n’est encore réalisée pour apporter des solutions aux nombreux problèmes auxquels fait face le pays.

Brian Nichols en pourparlers avec les autorités haïtiennes mais aucune action posée jusqu'à maintenant

Après la mission internationale des 12 et 13 octobre 2022 au cours de laquelle il avait discuté avec le Premier Ministre Ariel Henry et d’autres acteurs de la classe politique ainsi que de la société civile, des discussions autour du dénouement de la crise qui entrave le bon fonctionnement du pays, Brian A. Nichols a effectué, le mercredi 8 mars 2023, une autre visite en Haïti.

Au cours de cette deuxième visite, le secrétaire d’État adjoint aux affaires de l’hémisphère occidental a réaffirmé le soutien des États-Unis au premier ministre Ariel Henry et salue l’avènement du Haut conseil de la transition (HCT). Il annonce la mise en place d’une force multinationale pour adresser les défis sécuritaires et favoriser la stabilité dans le pays. Il condamne avec force les violences armées ayant couté la vie à des policiers dans l’Artibonite. Pour finir, il promet une enveloppe de 90 millions de dollars, via l’USAID, pour freiner la propagation du choléra en Haïti.

Deux visites effectuées mais aucune solution concrète apportée

Deux visites déjà effectuées alors qu’aucune action concrète n’est encore réalisée pour montrer une volonté réelle de la part des autorités pour résoudre la crise multidimensionnelle qui bouleverse le pays. Sur le plan politique, aucune confirmation n’est encore donnée sur la tenue des prochaines élections alors que le pays est plongé dans un vide institutionnel depuis la fin du mandat du dernier tiers du Sénat.

Sur le plan sécuritaire, le gouvernement américain avait déjà déclaré qu’il n’apportera aucun appui technique qui permettrait de combattre les gangs armés sur tout le territoire national. Il laisse plutôt le leadership au gouvernement canadien qui n’enverra pas de troupes militaires en Haïti pour combattre les gangs selon les dernières déclarations faites par le chef d’état-major Wayne Eyre.

Vers une solution haïtienne à la crise multidimensionnelle

Alors que la plupart des pays “amis” d’Haïti prônent une solution haïtienne à la crise multidimensionnelle qui bouleverse le pays, le gouvernement américain, via son Secrétaire d’État adjoint pour les affaires de l’hémisphère occidental, Brian A. Nichols, continue d’effectuer des rencontres avec les autorités haïtiennes. Jusqu’à date, rien n’est encore décidé pour sortir le pays dans l’impasse où il se trouve. Doit-on attendre encore d’autres rencontres ? Doit-on encore espérer des solutions pouvant permettre de trouver des issues à la crise ? Le temps seul permettra de pencher sur la question.

LIRE AUSSI

PressLakay