Brutalités policières : l’OPC appelle la PNH à garantir et à respecter la liberté d’expression et la liberté de la presse.

0 28

Dans une correspondance adressée à l’inspecteur général en chef de la PNH, Frantz Jean François, datée du 11 février 2021, l’Office de la Protection du Citoyen (OPC), invite l’inspection générale de l’institution Policière à statuer sur les cas des exactions et des atteintes à l’intégrité physique ou morale commises sur des journalistes dans l’exercice de leur profession.

Cette requête de L’OPC à l’inspection générale, la seule instance habilitée à s’assurer de l’application du code de déontologie et des règlements de discipline générale de la PNH, fait suite à une plainte formelle reçue d’une délégation de journalistes, le 28 janvier 2021, à l’occasion d’une marche pacifique organisée pour protester contre les brutalités policières exercées à l’encontre de plusieurs journalistes notamment en période de troubles politiques.

l’Office de la Protection du Citoyen a également attiré l’attention de l’inspecteur général en chef de la PNH sur le cas de deux (2) travailleurs de presse blessés par balle, le lundi 08 février 2021 au Champ-de-Mars au moment où les forces de l’ordre réprimaient un mouvement de protestation.

En plus, a poursuivi l’OPC, le mercredi 10 février en cours, des journalistes et une voiture de Radio Télé Pacific ont été victimes suite à des grenades de gaz lacrymogène lancées par des agents de la PNH.

Face aux comportements agressifs de certains policiers à l’égard des travailleurs de la presse, l’OPC rappelle qu’en principe général la liberté de la presse consiste à protéger les matériels de travail des journalistes ( Caméra, micros, magnétophones, véhicules etc.). L’institution de protection du citoyen en a profité pour renouveler sa pleine solidarité aux journalistes et son attachement à la liberté d’expression et à la liberté de la presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More