Canada: le gouvernement donne 3 millions de dollars à la Fondation Fabienne Colas au profit des entrepreneurs de l’industrie du cinéma

Fondation Fabienne Colas

 
“Aujourd’hui, la Fondation Fabienne Colas (FFC), avec le soutien du Fonds pour l’écosystème du gouvernement du Canada, a annoncé le lancement de l’Institut Festwave. Un institut national à spectre complet pour appuyer les entrepreneurs noirs mal desservis dans l’industrie du cinéma et de la télévision, à travers une formation en entrepreneuriat et du renforcement des compétences afin de leur permettre de saisir de nouvelles opportunités dans l’industrie du film et de la télévision”, annonce la fondation via un communiqué daté du 8 février 2022.

Fondation Fabienne Colas

 Après 17 ans d’impact social, culturel et économique au Canada et dans le monde, en accueillant plus de 2 millions de festivaliers, en soutenant et en présentant plus de 5 000 artistes, en accordant des bourses d’études et des prix d’excellence aux professionnels du cinéma d’ici et d’ailleurs, la Fondation Fabienne Colas a maintenant créé une plus grande plateforme pour former la prochaine génération de professionnels sous-représentés du cinéma et de la télévision, poursuit le communiqué.

 La Fondation Fabienne Colas s’est imposée comme une force motrice dans le paysage cinématographique canadien grâce à son mouvement à grand succès de festival de Films Black à Montréal, Toronto, Halifax, Calgary, Ottawa et Vancouver. Son programme d’incubation Être Noir.e au Canada, gagnant de prestigieux prix et présenté par Netflix en collaboration avec la Banque Nationale a aidé des cinéastes noirs émergents à travers le pays à créer leurs premiers films, à participer à des festivals de films et à lancer leur carrière dans l’industrie du cinéma et de la télévision.

 L’industrie canadienne du film et de la télévision contribue au PIB canadien à hauteur de 12,8 milliards de dollars par an et emploie à temps plein plus de 170 000 personnes dans tout le pays. Selon les statistiques au Canada, la majorité de l’activité de l’industrie du film et de la télévision est possible grâce à l’entrepreneuriat. 52 % des artistes canadiens et des travailleurs de l’industrie créative sont des travailleurs indépendants, contre seulement 12 % de l’ensemble des travailleurs canadiens.

Les Noirs sont laissés pour compte dans les initiatives d’entrepreneuriat, et il en va de même pour les Noirs dans les industries créatives. À l’heure actuelle, au Canada, seuls 13 % des artistes sont racialisés, contre 21 % de l’ensemble des travailleurs, ce qui indique que les Noirs se heurtent à des obstacles dans l’accès à ce parcours professionnel. Il en résulte que les Noirs sont largement sous-représentés dans l’industrie canadienne du cinéma et de la télévision, a-t-il conclu.

LIRE AUSSI

PressLakay