Cap-Haïtien | Une jeune femme retrouvée “en vie” trois mois après avoir été enterrée

Cap-Haïtien | Une jeune femme retrouvée “en vie” trois mois après avoir été enterrée

Décédée le 2 août 2023 et mis en terre dix jours plus tard, une jeune femme a été retrouvée par son mari, ce samedi, à la rue 14 K, au Cap-Haïtien. Identifiée comme étant une “zombie”, elle n’a pas pris trop de temps pour identifier les membres de sa famille. Cette réapparition mystérieuse suscite l’émoi dans la Cité Christophienne.

Aux environs de quatre heures, samedi après-midi, Berthony Pierre Louis alias « Ti Berto », dont sa femme était considérée comme morte depuis le 2 août 2023, et enterrée, le 12 août, a retrouvé cette dernière “en chaire et en os” alors qu’il fréquentait la rue 14 K, au Cap-Haïtien. Stéphanie Louis Garçon, 36 ans, c’est le nom de la femme qui habitait à Laurier disons bien pendant qu’elle était encore vivante avec les siens.

Selon les informations fournies par le Juge de Paix de la section Nord du Cap-Haïtien Samuel Philippaux, qui a fait le constat et qui entame les suivies judiciaires, Stéphanie est décédée le 2 août 2023 et enterrée le 12 août de la même année. L’homme de loi s’est basé sur les documents fournis par le mari dont l’acte de décès ainsi que des photographies.

Stéphanie Garçon, qui était vêtue d’une robe rose, avait tout de suite identifié son époux au moment où celui-ci cherchait à confirmer que c’était bien sa femme. “Mon mari se tient près de moi” ont été les seuls mots prononcés par la jeune femme qui jusque-là est considérée comme une “zombie”. Elle avait été emmenée au Commissariat Central du Nord.

Après son décès, dont les causes n’ont pas été révélé, Stéphanie Garçon avait été reçue à la morgue rue 13M, Kay Man Pentad, d’une certaine Mme Edouard Joseph, dans la commune, qui s’est chargée de ses funérailles.

LIRE AUSSI

PressLakay