Ce qu’il faut savoir sur le drone utilisé par le chef de gang Izo pour mener les attaques à Port-au-Prince

Ce qu’il faut savoir sur le drone utilisé par le chef de gang Izo pour mener les attaques à Port-au-Prince

Depuis que les attaques perpétrées par les gangs armés criminels ont débuté en début de week-end, dans divers endroits de la région métropolitaine, des vidéos devenues virales sur les réseaux sociaux montrent que les assaillants utilisent, à maintes reprises, des drones pour mener à bien leurs assauts.

L’ensemble des rues du Centre-Ville qui mènent tout droit au Pénitencier National, attaqué hier samedi, sont visionnées comme bon lui semble par le chef de gang criminel de Village de Dieu, Izo. Alors que les agents de la PNH [ dernier rempart entre l’ordre et l’anarchie ] qui devons combattre l’insécurité partout à travers le pays font toujours montre d’un manque criant de moyens, les bandes criminelles qui terrorisent quotidiennement la population haïtienne sont totalement bien équipées.

C’est ce qu’a indiqué des vidéos qui circulent en boucle sur les réseaux sociaux quelques heures avant l’attaque armée perpétrée par une coalition de bandits criminels contre le plus grand Centre carcéral du pays, hier samedi 2 mars 2024. Un assaut bien coordonné qui a permis à plusieurs prisonniers notamment des chefs de gangs notoires de s’évader du centre carcéral aux environs de 8h p.m.

Dans les contenus audiovisuels, partagés par le bandit criminel notoire de Village de Dieu, ce dernier a dirigé à distance ses attaques grâce à un drone et d’autres équipements de communication. En temps réel, il visualise toute la zone ciblée avant de passer des instructions à ses soldats déployés sur le terrain.

Contrairement aux informations qui circulent, l’engin utilisé par l’assaillant qui dirige le gang “5 Secondes” n’est pas un drone tactique ni militaire. Il est plutôt tactique. C’est ce qu’a indiqué Rod Joseph, un vétéran de l’armée américaine.

Selon l’ancien soldat qui dit regarder toutes les vidéos partagées par le chef de gang, le drone qu’il utilise est vendu au moins 7000 dollars sur le site Alibaba. Il appartient au modèle M300 RTK, marque DJI.

“Ce modèle peut transmettre des images à une distance maximale de 15 kilometres, et ne peuvent rester dans les airs que pendant 55 minutes. Il dispose de 3 canaux interdépendants et peut parcourir une distance d’environ 23 mètres par seconde [15 m/s lorsqu’il y a du vent].” a précisé le spécialiste américain.

Rod Joseph a aussi souligné que le drone n’est pas un matériel difficile à transporter car on peu le démonter et le mettre dans un sac.

Les gangs armés, ayant en leur possession les équipements des diverses unités spécialisées de la Police Nationale d’Haïti, des armes de différentes calibres ainsi que des munitions en grande quantité, il paraît évident que les agents de l’ordre sont totalement dépassés et quasiment non préparés pour mener les opérations visant à démanteler les réseaux criminels.

LIRE AUSSI

PressLakay