Célébration des 28 ans de la PNH dans un contexte marqué par l’insécurité

PNH 28 ans

Lundi 12 juin 2023, la Police Nationale d’Haïti (PNH) a célébré ses 28 ans d’existence dans un contexte difficile marqué notamment par l’insécurité. En cette occasion, une messe d’actions de grâces à été chantée, à l’amphithéâtre de l’École Nationale de Police, route des Frères, commune de Pétion-ville, en présence des hauts gradés de l’institution.

PNH 28 ans

Cette année, l’insécurité a atteint son paroxysme sur l’ensemble du territoire national notamment dans la région métropolitaine. Personne n’y échappe pas même les vaillants agents issues de la Police Nationale d’Haïti qui vient de célébrer ses 28 ans d’existence, lundi. C’est donc dans ce contexte marqué par la prolifération des gangs armés sur l’étendue du territoire que l’institution policière a fêté son anniversaire autour du thème : ” Ann kontinye pote kole pou Sekirite a blayi”.

En cette occasion, une messe d’actions de grâces a été chantée, à l’amphithéâtre de l’École Nationale de Police, route des Frères, commune de Pétion-ville, et c’est l’Évêque d’Anse-à-Veau et de Miragoâne, Pierre-André Dumas qui l’a célébré en compagnie du Monseigneur Pierre Lindor, Aumônier de la PNH.

Des hauts fonctionnaires de la PNH à l’image du Commandant en chef, Frantz Elbé, la Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Mme Emmelie Prophète-Milcé ainsi que d’autres membres du gouvernement n’ont pas raté l’occasion d’honorer l’institution policière de leur présence. La Présidente du Haut Conseil de la Transition, Madame Mirlande Manigat, des membres du Haut État-Major des Forces Armées D’Haïti, des autorités judiciaires et civiles, des Représentants diplomatiques et consulaires ont également pris part à la messe d’actions de grâces.

Les interventions des autorités dont le numéro Un de la PNH et la la Ministre de la justice ont été portées sur les engagements de l’institution à combattre le grand banditisme dans le pays, la bravoure des policiers qui font un travail louable malgré le manque de matériels. La mémoire des policiers tués dans le cadre de l’exercice de leur fonction a été aussi honorée.

À noter que 58 policiers sont assassinés par des bandits armés de Juin 2022 à juin 2023, soit en l’espace d’un An, d’après le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH). Parmi eux, vingt-neuf (29) ont été tués seulement de janvier à juin 2023, a précisé l’organisation dans un rapport publié lundi 12 juin qui ramène le 28e anniversaire de la fondation de la PNH.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay