Conflit diplomatique | La déportation illégale de ressortissants haïtiens comme réponse en RD

Déportation des haïtiens en République Dominicaine

La crise à la frontière qui sévit actuellement entre Haïti et la République Dominicaine influence, dans le mauvais sens, la relation commerciale entre les deux pays. À côté de cela, les conséquences se font sentir au niveau des services migratoires en terre voisine avec la déportation illégale de ressortissants haïtiens.

Si dans un premier temps, les haïtiens quittaient volontairement la République Dominicaine par crainte de représailles suite à la construction du canal sur la rivière Massacre à Ouanaminthe, si plusieurs ressortissants haïtiens en RD, ranimés d’un sentiment patriotique, avaient décidé volontairement de retourner en Haïti, certains autres ont été refoulés par les services migratoires dominicaines.

Des images partagées par des médias dominicains et d’autres tiers ont montré des enfants [en bas âge], des femmes et des hommes, de nationalité haïtienne, déportés par les autorités dominicaines depuis l’évolution de la crise, cette semaine. Ces dernières opérations se font de manière désordonnée sans même tenir compte des droits humains.

D’ailleurs, dans la foulée des cas de déportation massive d’Haïtiens en territoire voisin, il arrive que certaines personnes de nationalité dominicaine [dont l’aspect physique prête à confusion] n’y sont pas épargnées. Cristina Martínez Lorenzo en demeure un cas. Cette Dominicaine a été expulsée vers Haïti croyant qu’elle est haïtienne. D’autres cas similaires entraînent des déchirements dans les familles.

Alors que la déportation massive d’haïtiens se poursuivent, la Communauté internationale dit qu’elle surveille de près cette situation et appelle à des solutions qui permettent de protéger les droits des personnes et de réunifier des membres de famille séparés.

LIRE AUSSI

PressLakay