Conflit diplomatique | La porte frontalière restera fermée sans aucune solution commune selon les autorités locales

Conflit diplomatique | La porte frontalière restera fermée sans aucune solution commune selon les autorités locales

Contrairement aux rumeurs qui circulaient faisant croire que la porte frontalière sera rouverte, à Ouanaminthe, pour favoriser le couloir commercial mis en place par les Dominicains, les autorités haïtiennes ont assuré que celle-ci n’ouvrira pas tout au temps que les relations commerciales entre les deux pays ne se font pas selon les conditions établies par les commerçants haïtiens.

Alors que les travaux de construction du canal sur la rivière Massacre se poursuivent à Ouanaminthe, les autorités haïtiennes entendent bien garder fermer la frontière en signe de protestation contre les dernières mesures prises par les dirigeants dominicains. Ces dernières visent la mise sur pied d’un couloir commercial pour l’écoulement des produits dominicains. Une décision des responsables de l’autre côté de l’île qui a soulevé davantage la colère des commerçants et autres personnalités haïtiens.

Si des rumeurs qui circulaient faisaient croire que la frontière serait rouverte, vendredi 24 novembre 2023, le Directeur Départemental du Ministère du Commerce et de l’Industrie, Lesly Theogène, qui intervenait sur le média local, Ouanaminthe Info Plus, assure qu’il n’est pas le cas.

“Au niveau du ministère nous ne sommes pas décidés à faire plaisir aux dirigeants de l’autre côté de la frontière en rouvrant la porte frontalière pour favoriser un commerce unilatérale au profit des Dominicains. Nous sommes en effet en faveur d’une solution à cette crise qui perdure. Cependant, les conditions doivent être réunies” a-t-il assuré

D’après le responsable au niveau du MCI, ce sont les dirigeants haïtiens qui sont bien placés dans le pays pour prendre une décision en ce qui a trait à la rouverture ou la fermeture de la porte frontière dans la commune frontalière. M. Theogène a fait savoir qu’une telle initiative ne doit pas et ne sera pas l’œuvre de quelques personnalités qui voudront défendre leurs intérêts.

À noter que jusqu’à ce vendredi, la porte frontalière demeure fermer. Ce qui paralyse totalement les activités commerciales entre les deux pays.

LIRE AUSSI

PressLakay