Conflit diplomatique | L’OEA fait appel au dialogue entre Haïti et la République Dominicaine

Conflit diplomatique | L’OEA fait appel au dialogue entre Haïti et la République Dominicaine

Le Secrétariat Général de l’OEA, dans une note parue, mardi 26 septembre 2023, a invité les autorités haïtiennes et dominicaines à la table des discussions afin de trouver une solution au conflit qui règne actuellement entre les deux pays concernant la construction du canal sur la rivière Massacre à Ouanaminthe. L’Organisation soutient que les deux nations ont le droit d’utiliser l’eau équitablement.

Haïti a-t-elle le droit d’utiliser l’eau de la rivière Massacre sur la frontière Haïtiano-Dominicaine ? Est une question qui ne se pose plus désormais. Alors que les deux pays s’enfoncent davantage dans le conflit qui leur oppose, l’un gardant sa position ferme en ce qui a trait à garder fermer les frontières tandis que l’autre poursuit tranquillement ses travaux. Voyant que les parties ne sont pas prêtes à se décider de s’entendre, l’Organisation des États Américains se mêle donc de l’affaire en les invitant à la table du dialogue.

En effet, dans une note publiée mardi, l’OEA a dit engager des consultations avec les autorités des deux nations qui partagent l’île d’Haïti en plein conflit diplomatique engendré par le captage des eaux de la rivière Massacre à Ouanaminthe qui a causé la fermeture des frontières terrestre, maritime et aérienne.

“Nous sommes convaincus que chaque partie est capable de reconnaître la bonne volonté de l’autre pour résoudre ce différend” a-t-elle écrit.

Par ailleurs, l’Organisation dit reconnaître qu’Haïti possède les mêmes droits que la République voisine en ce qui a trait à l’utilisation des ressources en eaux de cette rivière au niveau de la frontière.

“Les ressources hybrides de la rivière sont essentielles pour les deux pays, vu les besoins de leurs habitants, particulièrement dans le contexte de sécheresse actuelle” a précisé l’OEA qui a toutefois souligné que l’utilisation de celles-ci doit se faire conformément au Droit international et aux traités en vigueur entre les deux Nations.

LIRE AUSSI

PressLakay