Conflit : Les Haïtiens continuent à fuir par centaine la République Dominicaine

Au lendemain de la fermeture de toutes les frontières terrestre, maritime et aérienne entre Haïti et la RD, les Haïtiens continuent à abandonner le territoire voisin. Ne se sentant plus rassuré de l’autre côté de l’île, ces ressortissants franchissent, avec bagages en mains, la frontière au niveau de Dajabón.

Rien ne va plus entre les deux pays qui partagent l’île d’Haïti. Après que les autorités dominicaines se sont passées de la parole aux actes en fermant toutes les frontières, en signe de protestation contre les travaux de canalisation de la rivière Massacre à Ouanaminthe, ce samedi, les Haïtiens continuent à fuir le pays voisin avec des sacs de produits alimentaires, des paquets de vêtements et d’autres articles, d’après Listín Diario.

Selon le média dominicain, leur nombre ne cesse d’augmenter. Ils se présentent au poste frontalier de Dajabón afin de se rendre dans leur pays. Certains ont affirmé leur crainte par rapport à la situation résultant de la fermeture de la frontière ordonnée par le président Luis Abinader. Ils se disent n’être pas rassurés sur le territoire dominicain.

Nous sommes au deuxième jour depuis que les mesures prises par les autorités dominicaines sont entrées en vigueur. Les frontières sont fermés et aucune activité commerciale ne s’effectue entre les deux pays. Cependant, cela n’empêche pas aux paysans qui travaillent sur la rivière Massacre à Ouanaminthe de poursuivre les travaux.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay