COP28 : Signature d’un accord entre le GCF et le PNUD sur le financement d’un projet en faveur d’Haïti

COP28 : Signature d’un accord entre le GCF et le PNUD sur le financement d’un projet en faveur d'Haïti

Hier dimanche, la Représentante du Green Climate Fund (GCF), Veronica Marquez et le Directeur Exécutif du PNUD, Monsieur Pradeep Kurukulasuriya, ont signé un accord à Dubai pour la mise en œuvre du projet « Résilience renforcée au changement climatique du bassin versant des trois-rivières en Haïti par la gestion intégrée des inondations »

Financé à hauteur de 22,4 Millions de dollars, ce projet vise la promotion des solutions écosystémiques de gestion des inondations sur plus de 25 000 hectares de terre du Bassin Versant de Trois-Rivières, mais aussi des pratiques agricoles résilientes au climat pour limiter la dégradation dans le Bassin Versant ciblé. Il vise aussi le renforcement de la gouvernance et des capacités des autorités étatiques tant nationales que locales ainsi que les communautés locales pour une gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) résiliente au changement climatique.

Présente à la COP28, à Dubaï, aux Émirats Arabes Unis, la délégation Haïtienne, conduite par Madame Gerty PIERRE, Directrice à la Direction du Changement Climatique au Ministère de l’environnement (MDE), a salué la signature de l’accord entre le GCF et le PNUD. Celle-ci a eu lieu lors d’une cérémonie organisée au pavillon du Climate Fund.

Intervenant à l’occasion, Mme. Gerty PIERRE à fait savoir que la signature de cet accord est le fruit d’un long processus démarré depuis 2017. Elle n’a pas manqué aussi l’occasion d’exprimer sa satisfaction pour ce financement qui s’aligne avec les Première et Deuxième Communications Nationales sur le Changement Climatique et le Plan National d’Adaptation.

La responsable de la Direction du Changement Climatique au MDE en a aussi profité pour remercier le GCF et le PNUD pour cet accompagnement au renforcement de la gouvernance en ce qui a trait à l’écosystème en Haïti. Elle a soutenu que tous les efforts vont être déployés pour pouvoir atteindre les objectifs fixés.

À noter que le projet sera mis à exécution sous le leadership du Ministère de l’Environnement, avec l’appui du PNUD et de Heifer International. Il s’étendra sur une période de 8 ans, et se basera fortement sur une approche intersectorielle afin de pouvoir adresser les enjeux et les défis multiples et multidimensionnels.

LIRE AUSSI

PressLakay