Coup d’État en Guinée : des soldats arrêtent le président Condé et dissolvent le gouvernement

0 17
Subscribe to our newsletter

Les forces militaires guinéennes ont déclaré dimanche avoir détenu le président Alpha Condé et suspendu le parlement et la constitution du pays lors d’un coup d’État.


Une unité d’élite de l’armée nationale en Guinée a déclaré dimanche avoir détenu le président du pays et pris le pouvoir à la suite d’informations faisant état de coups de feu près de la capitale. Un soldat avec le drapeau du pays enroulé autour de son corps a prononcé un discours à la télévision nationale disant que le parlement et la constitution du pays avaient été suspendus et que les frontières avaient été fermées.

Le Président ALPHA Condé, détenu par les soldats guinéens.

L’annonce est intervenue après des heures de coups de feu près du palais présidentiel de la capitale Conakry et des avertissements aux personnes de rester à l’intérieur. Le ministère guinéen de la Défense a affirmé dans un communiqué avoir déjoué la tentative de coup d’État par les forces militaires.

La garde présidentielle, soutenue par les forces de défense et de sécurité loyalistes et républicaines, a contenu la menace et repoussé le groupe d’assaillants, a indiqué le ministère. Les opérations de sécurité et de ratissage se poursuivent pour rétablir l’ordre et la paix.

Cependant, des photos et des vidéos partagées sur la plate-forme de messagerie WhatsApp montraient le président Alpha Condé assis pieds nus et silencieux, vêtu d’un jean et d’une chemise tie-dye, entouré d’hommes en treillis militaire.

Mamady Doumboya, chef du coup d’État, a déclaré que les élites guinéennes étaient responsables du  piétinement des droits des citoyens  et  le non-respect des principes démocratiques .

Alpha Condé a pris le pouvoir en 2010 lors des premières élections démocratiques du pays depuis son indépendance de la France en 1958, lorsqu’il s’est engagé à réformer la culture de corruption et d’autoritarisme du pays. La Guinée, cependant, a été bouleversée en mars dernier lorsqu’il a présenté un amendement lui permettant de briguer un troisième mandat et à nouveau en octobre lorsqu’il a été réélu.

Robinson JEROME

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.
Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Subscribe to our newsletter
Subscribe to our newsletter
Sign up here to get the latest news, updates and special offers delivered directly to your inbox.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More