Cris de protestation contre le Directeur départemental de la santé dans le département de l’Artibonite

Hopital communautaire de référence de l'Estère

De nombreux résidents du département de l’Artibonite dénoncent les agissements du Directeur départemental de la santé, le Dr Savin Henock. Selon eux, ce dernier se livre dans un processus de vente aux plus offrants des postes vacants de la Direction Départementale de la Santé.

  • Hopital communautaire de référence de l'Estère
  • Dr Savin Henock
  • Cris de protestation contre le Directeur départemental de la santé dans le département de l'Artibonite
  • Cris de protestation contre le Directeur départemental de la santé dans le département de l'Artibonite

Dans une note rendue publique, un groupe de résidents du département de l’Artibonite notamment à l’Estère ont dénoncé avec véhémence la politique du Directeur départemental de la santé, le Dr Savin Henock qui, selon eux, vend aux plus offrants, les postes vacants de cette institution. Ils précisent que ce dernier ainsi que ses acolytes déstabilisent le système de santé dans le département et veulent installer de force un nouveau directeur à la tête de l’Hôpital de la Communauté Référence de l’Estère. Ce qui soulève la colère de la population.

« Le Directeur Départemental de la santé Savin Henock cherche à tout prix à installer un nouveau directeur à la tête de l’Hôpital de la Communauté Référence de l’Estère à la place du Dr Patrick Louissaint, transféré à Saint Marc. Celui qui doit le remplacer est le Dr Jores Amisca qui offre ses services à l’hôpital depuis plus de cinq ans. » ont-ils soutenu.

Par ailleurs, les protestataires demandent aux responsables au plus haut niveau du Ministère de la Santé Publique et de la Population de prendre en charge ce dossier. Ils demandent aussi aux responsables du parti politique INITE de prendre des mesures contre le Directeur départemental de la santé, Dr Savin Henock. D’un autre côté, ils ont indiqué qu’ils fouleront le macadam dans les prochains jours si rien n’est fait.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay