Crise en Haïti : le Président dominicain Luis Abinader interpelle une fois de plus la Communauté internationale

Crise en Haïti : le Président dominicain Luis Abinader interpelle une fois de plus la Communauté internationale

Le Président dominicain Luis Abinader a appelé au conseil de sécurité de l’ONU, mardi 13 février 2024, la Communauté internationale à agir au plus vite pour empêcher qu’Haïti ne soit dévastée par le chaos et l’anarchie. Le dirigeant dominicain exhorte celle-ci à fournir l’argent promis pour le déploiement de la MSS.

La crise sécuritaire qui dégénère dans le pays inquiète davantage la Communauté internationale y compris les dirigeants du pays voisin. C’est la raison pour laquelle, ce mardi, une réunion s’est tenue au Conseil de Sécurité des Nations Unies sur Haïti à laquelle à pris part le chef d’État dominicain, Luis Abinader.

En effet, le responsable dominicain a alerté une fois de plus la Communauté internationale face à l’aggravation de la crise. Selon Abinader, la situation sécuritaire qui sévit actuellement dans le pays n’a pas été abordée comme elle le mérite.

“La grave situation dans le pays voisin n’a pas été abordée avec l’urgence et la vigueur qu’elle mérite. Le résultat est qu’aujourd’hui, Haïti, dont une grande partie du territoire est contrôlée par des bandes criminelles, est au bord de la guerre civile” a-t-il estimé.

Parallèlement, Luis Abinader invite la Communauté Internationale à fournir, comme promis, tous les outils et les ressources nécessaires pour le déploiement sur le sol haïtien de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité (MMS). D’après lui, ce qui permettrait d’éviter à cette crise qui plonge le pays dans l’anarchie et le chaos de se propager dans toute la région.

“Elle doit fournir l’argent promis si souvent, et elle doit le faire maintenant. Il est nécessaire de fournir dans les plus brefs délais tous les outils et ressources nécessaires à la Mission multinationale de soutien à la sécurité.” a proposé le président dominicain.

“J’appelle les pays qui, comme la République dominicaine, se caractérisent par leur vocation de coopération et de solidarité, à assumer une plus grande responsabilité dans cette affaire et à avancer dans la mission multinationale.” a-t-il poursuivi tout en réitérant l’engagement de son pays à continuer à mobiliser les acteurs internationaux à agir.

Alors que les mesures prises pour répondre à la crise sécuritaire haïtienne se tardent en chemin, les gangs armés criminels qui terrorisent quotidiennement la population haïtienne gagnent de plus en plus de terrains. Ils tuent, violent et enlèvent sous l’œil impassible de ceux qui se nomment dirigeants.

LIRE AUSSI

PressLakay