Crise en Haïti | Les Bahamas prennent des mesures pour protéger ses frontières

Crise en Haïti | Les Bahamas prennent des mesures pour protéger ses frontières

Le gouvernement des Bahamas a mis en œuvre, lundi 18 mars 2024, des « mesures importantes » pour protéger les frontières du pays face à la situation de crise sécuritaire qui sévit actuellement en Haïti.

Après la Guyane, les îles Turcs et Caicos et autres, c’est maintenant au tour des Bahamas de prendre certaines mesures au niveau de ses frontières afin d’intercepter des potentiels migrants haïtiens qui chercheraient à fuir la situation chaotique qui perdure dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince et dans d’autres villes de province.

Lors d’une interview accordée à un média local, le Premier Ministre bahaméen, Phillip Davis a fait savoir que son gouvernement est obligé de prendre ses dispositions malgré le fait que les Bahaméens sont davantage préoccupés par l’aggravation de la crise sécuritaire haïtienne.

Parallèlement, le dirigeant des Bahamas a déclaré que des patrouilles ont été placées dans diverses côtes afin de protéger les frontières maritimes du pays.

« Nous déployons actuellement d’importants moyens pour établir une opération de blocus dans le sud des Bahamas, notamment des navires de surface, des avions et 120 membres du personnel RBDF hautement qualifiés. Les opérations se concentreront sur la côte nord d’Haïti, le canal Old Bahama et le passage Windward », a expliqué Davis.

Il faut souligner que depuis le début de l’escalade de violences à Port-au-Prince et ses environs, ses dernières semaines, plusieurs pays de la région dont la République Dominicaine ont déjà mis sur pied des dispositifs en vue de stopper les potentielles vagues de migrants haïtiens.

Cependant, si les autres pays ont totalement fermé leurs frontières aux Haïtiens, les dirigeants de la république voisine a laissé un couloir humanitaire. Des sociétés dominicaines proposent aussi à tous ceux qui veulent quitter le pays des voyages en hélicoptères à des prix exorbitants.

LIRE AUSSI

PressLakay