Crise en Haïti | Les membres du Conseil Présidentiel s’entendent sur une présidence tournante

Conseil présidentiel de transition

Les Conseillers Présidentiels se sont finalement entendus sur la Coordination au sein de la structure politique qui dirige désormais le pays. En lieu et place d’un Coordonnateur pour la durée du mandat du CPT, les membres ont adopté une présidence tournante où 4 coordonnateurs auront à diriger l’organisme.

Après le choix d’Edgard Leblanc Fils comme Président du Collège Présidentiel de Transition, la tension a régné au sein de la structure politique après quatorze jours de son installation au Palais National. Si une minorité avait contesté la formation d’un bloc indissoluble, la désignation du représentant du Collectif du 30 janvier pour coordonner le CPT et le choix d’un Premier Ministre n’a pas fait front commun. C’est la raison pour laquelle plusieurs propositions ont été mises sur la table des négociations parmi lesquelles la présidence tournante.

Selon les informations fournies par plusieurs sources, hier mardi, lors d’une réunion, les Conseillers Présidentiels ont adopté une résolution. Cette dernière favorise une présidence tournante au sein du Conseil Présidentiel de Transition où Edgard LEBLANC FILS (7 mai 2024-7 octobre 2024) prendra le leadership en premier suivi de Fritz Alphonse JEAN (7 octobre 2024-7 mars 2025) ; Leslie VOLTAIRE (7 mars 2025- 7 août 2025) et Louis Gérald GILLES (7 août 2025- 7 février 2026, un mois de plus).

D’après les informations disponibles, cette résolution n’étant pas encore rendue officielle pourrait subir quelques modifications dans les prochaines heures, lors d’une rencontre entre les membres du Conseil avant le Conseil des ministres prévue ce mercredi.

Environ deux semaines après l’installation du Conseil Présidentiel de Transition, la structure appelée à résoudre la crise multidimensionnelle en Haïti fait face elle-même à des conflits en son sein. Une situation qui l’empêche pour le moment de répondre à ses devoirs alors que la crise sécuritaire dégénère dans la région métropolitaine.

LIRE AUSSI

PressLakay