Crise-Haïtienne: Deux Députées du Québec prennent position en faveur d’Haïti

Michelle Setlakwe et Madwa-Nika Cadet

Michelle Setlakwe et Madwa-Nika Cadet, deux députées du Québec au Canada ont lancé un cri d’alarme au gouvernement canadien en raison de la situation sécuritaire en Haïti. Elles dénoncent ce qu’elles appellent « l’insensibilité » des dirigeants canadiens à l’égard de la crise haïtienne.

Michelle Setlakwe et Madwa-Nika Cadet
Députées Michelle Setlakwe et Madwa-Nika Cadet

Alors que le pays est en constante ébullition et que les mesures auprès des Nations-Unies tardent à venir, deux Députés canadiennes, Michelle Setlakwe et Madwa-Nika Cadet ont lancé un signal d’alerte au gouvernement canadien dans un texte coécrit et publié, samedi 8 avril 2023, sur le journal en ligne « Journal de Québec »

Tweet députée Michelle Setlakwe

« Nous voulons bien éviter de reproduire les erreurs du passé, mais comment pouvons-nous demeurer passifs devant un peuple qui souffre autant, le menant inéluctablement à un exode grandissant ? » ont-elles soutenu.

Elles estiment que les autorités québécoises doivent porter main-forte à la population haïtienne davantage engluée dans une crise sans précédent. Une décision qu’elles défendent en soutenant que le Quebec peut et doit apporter une solution à Haïti qui demeure un membre de la Francophonie et qui partage une longue histoire d’immigration avec le Québec.

«hq Le Québec a la légitimité de prêter main forte à Haïti à l’intérieur de ses champs de compétences. En tant que membre de la Francophonie, et considérant les liens qui nous unissent à Haïti depuis plus de 75 ans, le Québec peut – et doit – faire partie de la solution.  » ont-elles résolu.

Les deux Députées ont donc proposé un plan de soutien, via le réseau de partenaires de l’Association québécoise des organismes de coopération internationale, aux femmes haïtiennes exposées quotidiennement aux violences sexuelles dont les cas sont en nette progression dans le pays.

Elles proposent également un appui à l’éducation numérique pour les enfants qui ne sont pas en mesure d’aller à l’école dans les quartiers contrôlés par les gangs armés. Elles mettent en avant le Groupe de réflexion pour une nouvelle Haïti.

Pour finir, Michelle Setlakwe et Madwa-Nika Cadet pensent que le Québec doit appuyer le gouvernement canadien dans la décision qu’a pris ce dernier à contribuer financièrement dans l’effort multinational qui s’organise. Elles estiment que leur région peut apporter une aide capitale dans la distribution de produits alimentaires, de l’eau potable et de matériels médicaux.

Madwa-Nika Cadet est Députée de Bourassa-Sauvé et porte-parole de l’Opposition officielle en matière d’emploi, de travail, de jeunesse et langue française alors que Michelle Setlakwe est Députée de Mont-Royal–Outremont, membre du Parti libéral du Québec, Présidente de séance, Membre du Bureau de l’Assemblée nationale et Porte-parole de l’opposition officielle en matière d’accès à l’information, de protection des renseignements personnels, de culture et de communications, de cybersécurité et du numérique. Elle est aussi Porte-parole en matière de relations internationales et de francophonie.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay