Crise Migratoire : Plusieurs milliers de migrants parmi eux des Haïtiens marchent en direction des États-Unis

Crise Migratoire : Plusieurs milliers de migrants parmi eux des Haïtiens marchent en direction des États-Unis

Une caravane de plusieurs milliers de migrants, parmi eux des Haïtiens, a quitté le sud du Mexique, dans la nuit du dimanche 24 décembre 2023. Ils ont marché depuis la ville frontalière de Tapachula, dans l’État du Chipias, et se dirigent tout droit vers les États-Unis.

A la veille de la visite d’une délégation américaine au Mexique afin de rencontrer les dirigeants de ce pays voisin pour parler de la crise migratoire et de la situation qui sévit à la frontière, une caravane de plus de 10 000 migrants a quitté, dimanche, la frontière sud du territoire mexicain, en pleine veille de Noël, pour faire pression sur les deux gouvernements.

Composé de migrants de 24 nationalités, parmi eux 7000 haïtiens, cubains et honduriens, le contingent a parcouru plusieurs kilomètres depuis la veille de la fête de Noël jusqu’à ce lundi. Les migrants parmi lesquels des enfants, des femmes et des familles entières, ont parcouru la route fédérale 200 et a traversé le premier poste de contrôle de l’Ejido Viva México, où seul le personnel de la Garde nationale et de l’Institut National des Migrations (INM) les a observés.

Selon Luis Rey García Villagrán, directeur du Centre pour la Dignité Humaine (CDH) au Mexique, cette caravane constitue le plus grand exode de cette année. Le responsable a aussi souligné qu’elle pourrait dépasser les 15 000 personnes qui marcheront autant de jours que possible pour atteindre Mexico dans son premier point.

La déléguée de la Protection Civile au Mexique, Julissa Esther Briones Magaña, a confirmé à EFE que la foule est dense et continue sa progression. C’est pourquoi elle a recommandé à la population migrante de protéger sa santé et celle de ses enfants. Elle a aussi en même temps demandé aux chauffeurs de conduire avec prudence en raison de cet exode massif de personnes.

C’est assez déplorable le fait de constater que des milliers de personnes qui sont obligés de fuir leurs pays pour diverses raisons passent Noël et probablement cette fin d’année sous les arbres, les toits, sur les mauvaises herbes, le sol, les cartons, les nattes et les draps qu’ils transportent. Espérons que les responsables des deux pays d’amérique du Nord trouveront la bonne formule pour remédier à cette situation.

Dans nos archives

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay