Crise multidimensionnelle: le « lock down » contraint des entreprises de fermer leurs portes au centre-ville

0 8
CP: Jean-Bernard Prinvil, Presslakay

Nous sommes à plus de huit semaines depuis que les activités sont quasiment paralysées à Port-au-Prince comme dans les villes de province. L’école ne fonctionne plus, le transport en commun est en ralenti, les entreprises privées et publiques sont en train d’enregistrer des pertes énormes pendant ces deux derniers mois à cause des soulèvements populaires contre le président Jovenel Moïse. Une situation qui paralyse le bon fonctionnement des activités commerciales.

Face à ce cas de figure, les responsables des entreprises commerciales Électrotechnique, Inovac Auto Parts et Matelec se trouvent dans l’obligation de mettre en disponibilité tous leurs employés, en raison des activités qui sont complètement au point mort au bas de la ville de Port-au-Prince.

Le PDG de Matelec, Claude Taluy, a rassuré que les succursales de Bourdon, route de l’aéroport et Pétion-Ville seront toujours fonctionnelles pour continuer avec les échanges de services, tout en espérant que la situation retournera à la normale.

A rappeler que cette décision temporaire touche environ une centaine d’employés qui vont goûter le chômage pendant ce moment très difficile que traverse le pays.

Dimitry Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More