Crise sécuritaire | Le Premier Ministre organise sa première réunion du Conseil supérieur de la Police Nationale

Crise sécuritaire | Le Premier Ministre organise sa première réunion du Conseil supérieur de la Police Nationale

Le Premier Ministre, Dr Garry Conille a tenu, ce samedi 22 juin 2024, sa première réunion du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN). Au cours de cette rencontre de travail, la crise sécuritaire qui sévit actuellement dans le pays a été au centre des discussions entre les protagonistes.

La situation sécuritaire délicate à laquelle fait face le pays demeure l’une des priorités de ce gouvernement de transition à en croire le locataire de la Primature, Dr Garry Conille. D’ailleurs, les mesures prises par ce dernier durant les premières semaines de son administration dont l’installation d’un nouveau Directeur Général de la PNH en témoignent. Au lendemain de la prise de fonction du nouveau responsable de l’institution policière, Normil Rameau, le chef du gouvernement a organisé sa première réunion du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN).

Au cours de cette première séance de travail entre les responsables de la sécurité en Haïti, notamment le chef du gouvernement, Dr Garry Conille ; le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Me Carlos Hercule, le nouveau Directeur Général de la PNH, Rameau Normil, ainsi que l’Inspecteur Général en chef Fritz Saint Fort, plusieurs points ont été abordés notamment les mesures pour enrayer le phénomène de l’insécurité qui plonge davantage le pays dans ce qui s’apparente au chaos.

Alors que les violences des gangs armés criminels se poursuivent dans la capitale haïtienne et dans d’autres villes de province, les responsables ont aussi exploré des pistes de solution pour le rétablissement d’un climat de paix et de stabilité. Ils ont élaboré des stratégies de reprise de contrôle de tout le territoire national en vue de la libre circulation de personnes et des biens.

Il faut souligner que cette réunion du Conseil Supérieur de la Police Nationale tenu par le chef du gouvernement survient à un moment où la population haïtienne qui subit quotidiennement les violences perpétrées par les gangs armés criminels ne peut plus attendre.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay