Crise sociopolitique: l’Association Haïtienne des Avocats fixe sa position et invite les avocats de rejoindre le peuple dans ses revendications

0 0
Logo de l’ASHA

Dans une note acheminée à la salle de rédaction de Presslakay, portant la signature de Me. Elie Diespt AUGUSTIN, l’Association Haïtienne des Avocats (ASHA) comme plusieurs d’autres secteurs de la vie nationale, a fixé sa position sur la crise politique qui devient de plus en plus grave ces dernières semaines. Une situation qui met presqu’au chaos tous les champs d’activités à travers le pays. Face à ce constat, l’ ASHA ne se laisse pas indifférent, à travers cette note ci-dessous, cette structure se positionne au côté de la population. Voici l’intégralité de la note. Bonne lecture.

L’Association Haïtienne des Avocats (ASHA) salue tous les Avocats en particulier et la communauté juridique en général: les Juges, les greffiers et toute la composante englobant le système Judiciaire.

Du coup, l’ASHA condamne avec véhémence les cas de violation flagrante des droits de l’homme, des biens publics et privés, et le non respect du droit à la vie de la personne humaine pendant ces derniers mois. Face à ce contexte de dégradation délétère de l’environnement sociopolitique d’une population en proie à toute sorte d’injustice, les Avocats des dix-huit Barreau du pays, « défenseurs de la Veuve et de l’ Orphelin », refusent d’être complices de l’inhabilité et l’incompétence des dirigeants tout en ignorant les notions élémentaires de l’administration publique.

L’Association Haïtienne des Avocats (ASHA) prie impérieusement les Avocats de rejoindre activement le peuple dans ses revendications qui consistent à dénoncer cette volonté éhontée du Président de la République, cynique et diabolique, de détruire ce qu’il nous reste comme valeurs inhérentes à l’existence de ce mythique pays.
Nous, Avocats avons une mission sacro-sainte de dénoncer le massacre de Carrefour-feuille, le massacre de la Saline, les assassinats, les tueries, les multiples victimes de blessures qui se trouvent dans les centres hospitaliers du pays, les portés disparus dont le seul infraction était la réclamation d’un procès équitable sur l’argent du Petro-Caribe, contre la corruption institutionnalisée, l’impunité, l’insécurité, l’injustice et l’exclusion sociale, et la mauvaise gouvernance.

Aujourd’hui, la clairvoyance des Avocats se caractérise par cette flamme lumineuse de droit à la défense qui libère les prisonniers politiques, les arrestations illégales et arbitraires des protestataires pour l’intérêt général du peuple Haïtien. Bravo, à ceux qui ont bravé le danger pour assurer la protection des opprimés.
L’Association Haïtienne des Avocats (ASHA) ne se veut pas coupable de complicité dans la destruction de notre chère Haïti, et non assistance à une population en danger, avec des circonstances aggravantes, rien qu’en considérant la fermeture temporaire des différents Tribunaux du pays.

L’ASHA déplore les attaques perpétrées contre les magistrats et les bâtiments logeant les Tribunaux que les dirigeants n’arrivent même pas à sécuriser contre les bandes armés. Ce qui explique l’incapacité aggravante à garantir le Droit et la liberté de ces citoyens arrêtés par les forces de l’ordre pendant cette crise politique chronique. Vu la fermeture du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, le Parquet près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, la Cour d’Appel de Port-au-Prince et même la plus haute Instance judiciaire du pays, à savoir la Cour de Cassation de la République, pour insécurité. Ce qui parait incompréhensible car, selon Pascal: « la justice sans la force est impuissante ; la force sans la justice est tyrannique. La justice sans force est contredite, parce qu’il y a toujours des méchants. »
Ceci caractérise l’absence totale de la justice dans un pays où les prisonniers croupissent derrière les quatre murailles dans les centres carcéraux sans trouver personne pour pencher sur leur sort, et ce, depuis plusieurs mois.
L’Association Haïtienne des Avocats (ASHA) constate l’absence de la justice, gardienne des libertés individuelles et des droits des citoyens; elle ne peut pas être effective à cause de l’insécurité qui hante les magistrats, leur empêchant de rendre justice à qui elle est due.

C’est pourquoi, l’Association Haïtienne des Avocats (ASHA) sollicite des dirigeants contestés par le Peuple Haïtien, le même GESTE que le Président du PÉROU, Pedro Pablo KUCZYNSKI (PPK) et le Président de la Cour Suprême du Nigeria, Walter Samuel Nkanu ONNOGHEN, qui ont démissionné après avoir été accusés de CORRUPTION, afin de trouver une issue définitive à cette persistante crise. Demandant ainsi, aux Avocats Haïtiens et à toute la communauté juridique de solidariser avec les Associations des magistrats dans cette prise de position et de rester chez eux jusqu’à ce que tout le monde soit en sécurité.

Par ailleurs, L’ASHA assure la population de sa solidarité dans la revendication de ses droits dans un contexte si difficile et par conséquent elle lui communiquera sous peu, les informations concernant la manifestation publique de cette solidarité comme tous les autres secteurs de la vie nationale.

Vive Haïti! Vive la Justice pour tous, avec tous et partout!

Pour authentification:

Me. Elie Diespt AUGUSTIN

Avocat Barreau de Port-au-Prince
Président de L’ASHA
Associationhaitiennedesavocats@gmail.com
Tel: +509 3816-6447

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More