Crise ukrainienne : Joe Biden va déployer davantage de troupes etasuniennes en Europe de l’Est

Joe Biden

Le président des États-Unis, Joe Biden déploiera plus de 3 000 soldats en Allemagne, en Pologne et en Roumanie, alors que la Russie continue de renforcer ses forces autour de l’Ukraine, et après que les pourparlers entre Washington et Moscou n’ont pas réussi à apaiser les tensions.

Joe Biden
Joe Biden, président des États-Unis

Les États-Unis envoient 1 700 soldats de la 82e division aéroportée en Pologne, un quartier général d’environ 300 hommes du 18e corps aéroporté sera transféré en Allemagne et une unité blindée de 1 000 hommes est transférée d’Allemagne en Roumanie. Cette force est conçue pour dissuader l’agression et améliorer les capacités défensives dans les États alliés de première ligne.

Le président russe, Vladimir Poutine, continue d’ajouter des forces, des armes combinées, des capacités offensives, même au cours des dernières 24 heures qu’il continue d’ajouter dans l’ouest de la Russie et en Biélorussie, ainsi qu’en Méditerranée et dans l’Atlantique nord”, a ajouté Kirby. “Il n’a montré aucun signe d’intérêt ou de volonté de désamorcer les tensions.

Le porte-parole du Pentagone a déclaré que les déploiements étaient séparés des 8 500 soldats aux États-Unis qui ont été mis en alerte renforcée pour être prêts à se déployer à court terme. Ces forces sont principalement destinées à faire partie d’une Force de réaction de l’OTAN (NRF) destinée à renforcer le flanc oriental de l’alliance face à une éventuelle attaque russe contre l’Ukraine.

“Il est important que nous envoyions un signal fort à Vladimir Poutine et, franchement, au monde que l’OTAN compte pour les États-Unis et pour nos alliés”, a déclaré Kirby lors d’un point de presse, faisant référence au président russe Vladimir Poutine.

Les dirigeants des États-Unis ont déclaré la semaine dernière qu’ils plaçaient 8 500 soldats en alerte renforcée pour être prêts à se déployer en Europe pour rassurer les alliés de l’OTAN, et le président Joe Biden a déclaré de son côté qu’il était prêt à renforcer les défenses de l’OTAN, mais qu’il n’enverrait pas de troupes en Ukraine pour combattre toute incursion russe.

Les déploiements vont au-delà des troupes mises en alerte le mois dernier pour être prêtes à se déployer en Europe, a déclaré Kirby. Ils font l’objet d’accords bilatéraux avec la Pologne, la Roumanie et l’Allemagne et les troupes déployées resteront sous la chaîne de commandement etasunienne, a-t-il ajouté. Kirby a précisé que les mouvements étaient temporaires, mais il a déclaré qu’il pourrait y avoir d’autres mouvements de troupes à l’intérieur de l’Europe, y compris les forces françaises qui devraient être envoyées en Roumanie.

La Russie nie avoir planifié une invasion de l’Ukraine malgré l’encerclement , avec environ 100 000 soldats au nord, à l’est et au sud. Il a affirmé que les États-Unis et l’OTAN en étaient les instigateurs, citant la réponse occidentale comme preuve.

À rappeler que La Russie a exigé des États-Unis et de l’OTAN des garanties juridiquement contraignantes que l’Ukraine ne rejoindra jamais le bloc, qu’elle arrêtera le déploiement de systèmes d’armement près des frontières russes et que ses forces seront retirées de l’Europe de l’Est.

Robinson JEROME

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay