Crises: Des parlementaires américains réclament la suspension des expulsions des Haïtiens

Crises: Des parlementaires américains réclament la suspension des expulsions des Haïtiens

Suite à la reprise de la déportation des Haïtiens aux États-Unis, des parlementaires américains ont vite réagi et demandent à l’administration Biden de suspendre les expulsions vers Haïti vue la situation sécuritaire à laquelle fait face ce pays.

La sénatrice Elizabeth Warren et la députée Yvette Clark sont les deux parlementaires américaines qui n’ont pas pris trop de temps pour réagir face à la dernière décision prise par la Maison Blanche de poursuivre les expulsions des Haïtiens vers Haïti. Malgré l’aggravation de la crise sécuritaire notamment dans la capitale haïtienne, pas moins d’une cinquantaine de ressortissants haïtiens ont été expulsés du sol américain, jeudi 18 avril 2024.

“Les Etats-Unis ne peuvent pas, en toute bonne conscience, expulser des personnes vers Haïti dans ces conditions et devraient arrêter ces vols d’expulsion” a déclaré Elizabeth Warren sur son compte X (anciennement Twitter).

“La déportation des Haïtiens par l’administration Biden est inacceptable car Haïti connaît une instabilité politique extrême, une violence endémique et une insécurité inimaginable” a fait savoir de son côté Yvette Clark qui appelle le gouvernement américain à se concentrer plutôt sur la recherche de solutions en faveur du pays.

Seulement hier, 74 ressortissants haïtiens ont été accueillis à l’aéroport international du Cap-Haïtien. Ils étaient à bord d’un avion affrété par l’immigration américaine. L’appareil avait quitté Alexandria, en Louisiane atterrissant d’abord à Miami, dans l’État de la Floride, avant d’atterrir au tarmac de l’aéroport de la Deuxième Ville d’Haïti.

Malgré le fait que le pays est davantage plongé dans ce qui s’apparente désormais à un chaos généralisé, cela n’empêche pas aux dirigeants américains, dominicains et des autres pays caribéens de refouler les Immigrants haïtiens ou autres ressortissants haïtiens en situation irrégulière.

LIRE AUSSI

PressLakay