Dans le but de calmer les manifestations d’une semaine, le président chilien, Sebastian Pinera, a annoncé un remaniement ministériel.

0 2

 

Les Chiliens protestent contre la situation économique de leur pays. Le président chilien Sebastian Pinera a appelé samedi à un important remaniement ministériel dans le but de pacifier une semaine de manifestations de masse contre les inégalités. Pinera n’a pas annoncé les détails du remaniement ni précisé quand cela se produirait.

L’annonce de Pinera fait suite à un rassemblement pacifique vendredi soir, au cours duquel un million de Chiliens ont envahi les rues pour réclamer des changements économiques et politiques.
J’ai mis tous mes ministres en demeure afin de restructurer mon cabinet pour faire face à ces nouvelles demandes, a déclaré Pinera aux journalistes au palais présidentiel de La Moneda.

Les manifestations au Chili ont commencé il y a plus d’une semaine à la suite de l’augmentation des tarifs du métro et ont dégénéré en émeutes ayant fait au moins 17 morts, provoquant plus de 7 000 arrestations et provoquant des pertes de plus de 1,4 milliard de dollars pour les entreprises chiliennes. Plus tôt dans la semaine, Pinera a déclaré l’état d’urgence dans la majeure partie du Chili et a confié à l’armée la responsabilité de la sécurité à Santiago et dans d’autres villes, affirmant que le pays était « en guerre » contre les vandales.

Cette décision a provoqué l’indignation de nombreux Chiliens, qui ont déclaré que ses paroles et ses actes leur rappelaient la sombre époque de domination militaire du pays sous l’emprise du dictateur Augusto Pinochet. S’adressant aux journalistes samedi matin, M. Pinera a annoncé qu’il lèverait l’état d’urgence dimanche soir au moment où la violence et les pillages commenceraient à s’estomper.

Pinera a appelé cette semaine à un nouveau « pacte social » promettant d’augmenter le salaire minimum et les retraites, d’abandonner les hausses de prix dans les transports en commun et de réparer le système de santé en difficulté du pays. Dans une déclaration samedi, l’armée a déclaré que la ville avait tendance à se normaliser, grâce à la contribution de tous ses citoyens, et a annoncé qu’elle lèverait le couvre-feu militaire sur la ville ce samedi soir.

Robinson Jerome

Twitter : @robinsonjerome8

Gmail : jeromerobinson64@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More