Des boursiers haïtiens abandonnés à Cuba , appellent au secours de l’État haïtien

boursiers haïtiens à Cuba

Une cinquantaine d’étudiants haïtiens, bénéficiaires de bourses d’études, se trouvent actuellement dans une situation désespérée à Cuba. Privés de toute allocation gouvernementale depuis deux ans, ces jeunes talents sont confrontés à des difficultés économiques insurmontables. Même ceux ayant terminé leurs études se retrouvent coincés sur le sol cubain, incapables de rentrer chez eux faute de moyens financiers. Dans leur détresse, ils demandent l’État haïtien de respecter ses engagements envers eux.

boursiers haïtiens à Cuba
Des boursiers haïtiens @archive

Depuis maintenant deux ans, les boursiers haïtiens vivant à Cuba font face à une réalité sombre et désolante. Leur pays d’origine qui leur a accordé ces précieuses bourses d’études, a tout simplement cessé de leur verser toute allocation financière. Privés de cette aide vitale, ces étudiants sont plongés dans une précarité alarmante. Les frais de subsistance, le logement, les frais universitaires, tout devient une lutte quotidienne pour ces jeunes dont le seul objectif était de se former pour contribuer au développement de leur pays.

La situation est d’autant plus tragique pour ceux qui ont déjà achevé leur cursus universitaire. Malgré la fin de leurs études, ils sont contraints de rester à Cuba, sans ressources, ne pouvant pas se permettre le retour vers Haïti. Coincés dans une impasse, ces jeunes diplômés voient leurs espoirs s’évanouir et leur avenir se ternir. Leurs compétences, qui pourraient être mises au service de leur nation, sont ainsi gaspillées, faute d’une assistance adéquate de l’État haïtien.

Face à cette détresse, les boursiers haïtiens abandonnés à Cuba se sont mobilisés pour faire entendre leur voix. Ils lancent un appel pressant à l’État haïtien afin qu’il honore ses engagements envers eux. Ces jeunes gens, qui ont choisi de se former dans l’espoir de contribuer au développement de leur pays, demandent simplement un soutien financier minimal pour couvrir leurs besoins essentiels et leur permettre de rentrer chez eux, s’ils le souhaitent.

La situation des boursiers haïtiens abandonnés à Cuba est un cri de détresse qui doit être entendu par l’État. Ces étudiants talentueux et déterminés ont besoin d’une réponse concrète de la part de l’État haïtien. Il est essentiel que les autorités haïtiennes prennent conscience de l’urgence de la situation et mettent en place des mesures immédiates pour soutenir ces jeunes et leur permettre de retourner dans leur pays.

Les talents et les compétences de cette jeunesse haïtienne méritent d’être valorisés et utilisés pour bâtir un avenir meilleur pour Haïti. Il est temps que l’État honore ses engagements et réponde à l’appel de ces boursiers abandonnés, afin de préserver l’espoir et de ne pas condamner ces jeunes à un avenir incertain.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay