Des journalistes agressés par des policiers à l’Aéroport Toussaint Louverture

Des journalistes agressés par des policiers à l'Aéroport Toussaint Louverture

Des journalistes de divers médias invités à couvrir une conférence de presse du chef du gouvernement, Dr Garry Conille, de retour au pays, ont été bousculés et interdits d’entrée au Salon diplomatique.

Alors que le Premier Ministre, Dr Garry Conille retourne au pays, ce samedi 6 juillet 2024, après son voyage officiel d’une semaine en terre américaine, ce dernier s’est rendu au Salon diplomatique de l’Aéroport International Toussaint Louverture pour présenter le bilan de son déplacement à Washington. Des journalistes qui s’étaient rendus sur les lieux pour couvrir la conférence de presse ont été interdits d’entrée et bousculés par des agents de la Police Nationale d’Haïti.

“Les confrères et consœurs, invités, ont été bousculés par des agents de la PNH devant la barrière principale” a fait savoir un confrère, témoin de l’incident.

“Un policier en uniforme, affecté au Salon diplomatique, a même accusé les journalistes d’être de connivence avec les gangs armés les empêchant ainsi d’entrer.” a-t-il poursuivi.

Une situation qui aurait tournée au pire si le porte-parole de la Primature, Jean Jules Desauguste ne s’était pas intervenu entre les policiers bien determinés et les agents de la presse qui ne font que leur travail. C’est ce qui a permis de calmer la tension.

Il faut souligner que c’est la deuxième fois depuis la prise de fonction du Premier Ministre qu’un incident du genre est survenu entre forces de l’ordre et journalistes invités à couvrir l’événement.

En dépit des combats menés en faveur de la liberté de la presse, des journalistes continuent à être victimes dans l’exercice de leur fonction. Le pire, c’est que dans la plupart des cas, les bourreaux de la presse ne sont pas poursuivis pour les actes qu’ils ont commis. Garant de la bonne marche des institutions, l’État a l’obligation de faire respecter le droit qu’ont les médias de diffuser les informations.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay