Des mandats émis à l’encontre des individus impliqués dans la réouverture forcée de la frontière

Des mandats émis à l’encontre des individus impliqués dans la réouverture forcée de la frontière

Quelques jours après que des individus ont enfoncé la barrière de la frontière, à Ouanaminthe, le chef du Parquet de Fort-Liberté commence à émettre des mandats à l’encontre des individus impliqués.

Vendredi dernier, des individus ont enfoncé la barrière de la frontière au niveau de Ouanaminthe. Ce qui a provoqué la reprise des activités commerciales dans la zone entre les deux pays qui partagent l’île d’Haïti malgré les mesures restrictives prises par les autorités locales. Une situation qui consterne plus d’un spécialement les personnes impliquées dans la construction du canal sur la rivière Massacre dans la commune frontalière.

En réaction, le Commissaire du gouvernement de Fort-Liberté, Eno Zéphyrin a émis des mandats à l’encontre des individus impliqués dans cette réouverture forcée de la barrière frontalière. Les agents de l’UDMO qui étaient présents quand l’action a été produite sont convoqué par leurs supérieurs hiérarchiques.

À noter que dans le cadre de ce dossier, le Haut Commandement de la PNH avait transféré, lundi dernier, le responsable de la Polifront, à Ouanaminthe, le Commissaire principal, Alexis Saurel. Il a été remplacé par son homologue Léonard Antenor.

LIRE AUSSI

Leave a Comment

PressLakay