Des organismes de défense des droits humains exigent la démission immédiate de Jovenel Moïse

0 0

Quelques jours après des dégâts énormes et des pertes en vie humaines recensés à travers l’étendue du territoire national suite à de nombreux mouvements populaires pour exiger la démission de Jovenel Moïse au pouvoir, plusieurs organisations de défense des droits humains se mettent ensemble à travers une note de presse parue ce lundi 30 septembre 2019 pour réclamer le départ du chef de l’État haïtien, accusé de corruption et de détournement de fonds publics.

Conscients de la situation dégradante de l’économie haïtienne et le phénomène de l’insécurité qui prévaut dans les différentes contrées de la république, ces organismes de défense des droits humains dont l’Organisme d’Universitaires de Défense des Droits Humains (Oudh), Collectif Défenseurs Plus, Réseau des Organisations Haïtiennes des Droits Humains (ROHDH), Collectif des Organisations pour la Défense des Droits des Migrants et des Réfugiés (CODDEMIR) et la Solidarité Haïtienne de Défense des Droits Humains (SOHDH)), ont exigé au président Jovenel Moïse de faire un geste patriote en acceptant de remettre sa démission dans le but de faciliter un dénouement à la crise pour mettre fin à la situation catastrophique dans laquelle s’adjointe le pays.

Pour des organismes de défense des droits humains, le successeur du président Michel Joseph Martelly n’est jamais conjugué ses efforts pour assurer la bonne gouvernance du pays. Ils reprochent à Jovenel Moïse de ne pas se débrouiller pour assurer l’ordre et la paix à l’intérieur du pays et gérer les différentes lignes frontalières.

Face à ce tableau alarmant dressé, les organismes de défense des droits humains ont demandé à Jovenel Moïse d’entendre la raison en acceptant de remettre sa démission pour éviter un bain de sang dans le pays.

RICHEMOND Johnson

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More