Des organismes politiques dénoncent le choix de Edgar Leblanc Fils comme coordonnateur du CP

Des organismes politiques dénoncent le choix de Edgar Leblanc Fils comme coordonnateur du CP

Le parti politique Fanmi Lavalas et la structure dénommée « Accord Montana » dénoncent avec rigueur la manœuvre des quatre conseillers présidentiels ayant abouti au choix Edgard Leblanc Fils comme Coordonnateur du Conseil Présidentiel de Transition. Faisant partie de ce dernier, ces deux organismes politiques appellent au respect de l’accord Montana du 3 avril 2024.

Quatre jours après l’installation du Conseil Présidentiel de transition, au Palais national, les représentants ou du moins une majorité au sein de cette nouvelle structure politique qui a désormais les rênes du pouvoir en Haïti ont finalement fait choix d’un coordonnateur à savoir le Conseiller Edgar Leblanc Fils, et ont proposé comme Premier Ministre, Fritz Bélizaire. Si plusieurs partis politiques, organisations de la société civile et autres ont salué cette nomination et approuvé la proposition ; d’autres organismes dont certains font partie du CP l’ont catégoriquement rejeté. C’est le cas du parti politique Fanmi Lavalas la structure dénommée « Accord Montana »

Dans deux notes de presse, ces deux organismes politiques membres du Collège Présidentiel de Transition ont dénoncé avec la plus grande rigueur la manœuvre d’une majorité constituée par Smith Augustin, Gérard Gilles, Emmanuel Vertillier et Edgar Leblanc Fils qui a désigné le représentant du Collectif du 30 janvier comme président de la structure politique.

“C’est une mascarade, un complot visant à garantir aux bandits légaux du PHTK ainsi que leurs alliés une certaine mainmise sur le pouvoir politique pendant la période de transition afin de continuer à piller” a écrit les responsables de Fanmi Lavalas.

“Cette coalition s’inscrit dans une démarche de non-respect de l’accord politique qui a été signée le 3 avril dernier portant création, organisation et fonctionnement du Conseil Présidentiel de transition” a tranché conjointement les deux représentants.

Il faut souligner en effet que l’élection qui avait été prévue pour mardi 30 avril dernier, n’avait finalement pas eu lieu. Par conséquent, les représentants du Collectif du 30 janvier, de EDE/RED/Compromis Historique, de la plateforme Pitit Desalin et de l’Accord du 21 Décembre se sont coaliser pour choisir Edgar Leblanc Fils comme président et l’ancien ministre des sports, Fritz Bélizaire comme chef du gouvernement.

“Il s’agit là d’une trahison” a écrit l’Accord Montana. “Une bonne transition politique qui veut réellement mettre le pays sous les rails du développement ne peut en aucun cas faire fi de l’accord politique qui a été signé entre les parties prenantes” a déclaré Fanmi Lavalas.

Par ailleurs, les deux structures appellent aux autres membres de se ressaisir et les invitent de prendre la voie de la concertation politique pour dégager des décisions communes au profit de la nation haïtienne et du peuple haïtien qui ne peuvent plus continuer à souffrir.

Pendant que les parties prenantes n’arrivent toujours pas à s’entendre sur le choix d’un Président pour représenter la structure politique nouvellement constituée, le pays continue à plonger dans le chaos généré en partie par les gangs armés criminels. Au lieu que les membres du Collège Présidentiel se décident à faire front commun, ils préfèrent chacun jouer la carte de l’influence pour contrôler le CP au détriment du plus grand nombre. Est-ce que ceux qui sont appelés à résoudre la crise multidimensionnelle sont bien conscients de la tâche à laquelle ils sont assignés ? Ou du moins font-ils semblant d’ignorer les vrais problèmes pour plutôt se focaliser sur leurs intérêts ?

LIRE AUSSI

PressLakay