Des partisans proches de l’opposition politique ont manifesté devant les locaux du CEP

0 6

img 20200130 wa00051534154886 - PressLakay - Haïti

À l’initiative de plusieurs organisations et groupements politiques de l’opposition, un sit-in a été organisé ce mercredi 29 Janvier 2020 devant les locaux du Conseil Électoral Provisoire(CEP) pour exiger le respect des mandats des sénateurs renvoyés par le président Jovenel Moïse et le respect du décret électoral de 2015 fixant la durée des mandats.

Depuis le 13 janvier dernier, un groupe de neuf sénateurs qui avaient été élus pour un mandat de six ans ont vu empêcher de prendre siége au parlement haïtien en raison de l’expiration de leur mandat selon le président Jovenel Moïse.

En attendant la décision du Conseil Électoral Provisoire qui promet de se prononcer sur cette question après avoir été saisi par un groupe de sénateurs concernés par l’annonce de la présidence, des partisans de l’opposition politique ont exprimé leur solidarité envers les parlementaires concernés en organisant ce sit-in devant les locaux de l’institution dans la commune de Pétion-Ville.

Lors de ce mouvement qui a réunit plusieurs dizaines de personnes avec des saxophones, pancartes, clarinettes et tambours, ces dernières ont déclenché des flèches à l’encontre du président Jovenel Moïse qu’ils disent entêter l’idée d’instaurer une dictature dans le pays en choisissant de mettre fin au mandat des parlementaires élus démocratiquement.

« Nous sommes rassemblés par devant les locaux du Conseil Électoral Provisoire aujourd’hui pour faire passer nos revendications. Nous sommes des représentants de la masse populaire qui ont voté des sénateurs pour 4 et 6 six ans. Le président Jovenel Moïse veut diriger le pays comme un dictateur, il n’y pas de place pour instaurer une dictature dans le pays au 21ème siècle. Le CEP doit respecter la décision prise lors des élections de 2015. » Ont dénoncé des manifestants.

Plus loin, les protestataires qui ont exhibé leurs revendications, ont lancé une mise en garde à l’encontre des conseillers électoraux pour faire appliquer et respecter le décret électoral de 2015 qui selon eux, avait été établi pour organiser des élections législatives dont le mandat a été fixé pour 4 et 6 ans.

« Nous lançons un message clair au CEP. Nous avions voté des sénateurs élus pour 4 et 6 ans. Le décret électoral doit-être respecté comme il se doit. Dans le cas contraire, nous transformerons ce sit-in en manifestation populaire pour contraindre aux conseillers de faire respecter le décret électoral. » Ont-ils ajouté.

RICHEMOND Johnson

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More